Rappel : 6,8 millions de Toyota concernées, dont 110.000 en France

Voir le site Automoto

Toyota Yaris 2005
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-04-09T10:17:00.000Z, mis à jour 2014-04-09T15:31:53.000Z

Premier constructeur automobile au monde, Toyota est malheureusement aussi détenteur du titre des plus gros rappels, la preuve avec une nouvelle campagne mondiale concernant près de 6,8 millions de véhicule à travers le monde, dont 110.000 en France.

Après les plus de 10 millions de véhicules en 2009-2010 avec le fameux soucis de blocage de pédale d'accélérateur, les 7,4 millions d'unités en 2012 liées à un possible risque d'incendie ou les 1,9 million de Prius en février 2014, Toyota souffre d'un nouveau rappel d'envergure ce mercredi 9 avril 2014.


Pas un, mais plusieurs problèmes
Le constructeur automobile japonais, numéro 1 mondial avec plus de 10 millions de voitures en 2013, se fait remarquer une nouvelle fois avec un rappel concernant 6,8 millions d'unités dans le monde entier. Plusieurs problèmes sont en cause et sont principalement des risques lié à la sécurité, bien qu'aucun décès ou accident n'ait été enregistré.

Dans cette vaste campagne, 3,5 millions de véhicules - dont la moitié en Amérique du Nord- sont liés à un câble pouvant empêcher le déploiement de l'airbag conducteur. La majorité des modèles de la marque, dont les plus répandus Corolla, Camry, RAV4, Yaris, Tacoma et Highlander, produits entre avril 2004 et décembre 2010, sont concernés.

2,3 millions d'unités sont touchés par un problème de ressorts de rails de sièges avant pouvant casser dans des conditions particulières, et causer un déplacement des sièges en cas d'accident. Les modèles concernés sont majoritairement des versions 3 portes des Ist, Vitz, Belta, Scion xD, Urban Cruiser et surtout la Yaris.

D'autres rappels moins importants touchent une colonne de direction instable (760.000 unités dans le monde) ou les moteurs d'essuie-glaces de la Ractis (Verso-S chez nous) commercialisée au Japon (160.000 unités).

En France, ce sont 110.000 véhicules produits entre 2004 et 2010 qui sont touchés. Ils sont répartis entre la citadine Yaris seconde génération, le crossover Urban Cruiser, les SUV RAV4 et Land Cruiser, ainsi que le pick-up Hilux. Les clients seront contactés par courrier et l'opération, gratuite, devrait être réalisée entre 1 et 3 heures.


Rien ne change chez Toyota ?
« Nous nous excusons sincèrement auprès des clients pour le dérangement occasionné par l'annonce de ce rappel » déclare le constructeur japonais ce mercredi, « Toyota renouvelle son intention de renforcer son implication dans le domaine de la sécurité et de la qualité. En parallèle, cela signifie faire passer les clients et les personnes en priorité, en améliorant l'écoute et en agissant de manière plus appropriée. »

Interrogé par Automotive News, l'analyste Koji Endo explique que Toyota « devrait revoir ses modes de production. Même si le problème vient des équipementiers, Toyota doit en être responsable ». Toujours selon le Japonais, le coût de ce rappel est estimé entre 430 et 500 millions d'euros, ou environ 70 euros par véhicule.