Réaménagement des quais de Seine à Paris !

Voir le site Automoto

Réaménagement des quais de Seine : l'auto à nouveau dans le collimateur
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2010-04-22T09:40:00.000Z, mis à jour 2010-04-22T09:40:49.000Z

Le maire de Paris a dévoilé un plan de réaménagement des quais de Seine. Ce projet prévoit de réduire la vitesse des voitures circulant sur la rive droite et de fermer partiellement la circulation sur la rive gauche.

Les voies sur berges sont déjà partiellement piétonnes le dimanche et chaque été dans le cadre de Paris Plages. Avec son nouveau plan, la municipalité parisienne souhaite aller beaucoup plus loin.

Les réaménagements prévus ne seront pas identiques. Ainsi rive droite, la circulation sera maintenue mais ralentie (vitesse moyenne de 50 km/h à 40 km/h en période creuse). L'objectif est de faire de cette autoroute urbaine (40.000 véhicules par jour ) un simple boulevard. Une meilleure régulation du flux passera par le ralentissement de la circulation par la présence de 5 feux tricolores entre le pont d'Iéna et le pont Sully, et des passages piétons.

Leur temps de trajet passera en moyenne de 31 à 37 minutes. De nombreux conducteurs devraient aussi emprunter le périphérique ou le quai haut. Selon la mairie, les automobilistes ne mettraient que 6 à 7 minutes de plus pour aller de la porte de Saint-Cloud à celle de Bercy en heure de pointe. Seulement ?


Sur des axes supposés pouvoir absorber une hausse de trafic (actuellement 2 000 voitures par heure de pointe), la municipalité prévoit de créer de larges aires piétonnes en fermant à la circulation une section de 2 kilomètres entre le Musée d'Orsay et le pont de l'Alma. L'espace libéré sera alors redessiné et s'articulera autour de trois pôles : culture, sport et nature.


Ce sont 15 hectares concernés, dont 4 hectares et demi qui seront totalement rendus aux usagers sans voitures. 40 millions d'euros seront nécessaires à cette réalisation sans compter un budget annuel de fonctionnement avoisinant les 2 millions d'euros.

La voiture n'était déjà pas en odeur de sainteté à Paris. Avec l'application éventuelle de ce plan, elle le sera encore moins.