Renault Clio, Peugeot 208, Toyota Yaris hybride : quelle est la meilleure citadine ?

Voir le site Automoto

Renault Clio Peugeot 208 Toyota Yaris Citadines
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-09-06T09:00:38.725Z, mis à jour 2016-09-06T09:00:38.725Z

Pierre Gallaccio et Automoto ont mis en concurrence trois références de la ville sur plusieurs critères, dont la technologie embarquée à bord, l'habitabilité et le comportement en milieu urbain.

En dévoilant la version restylée de sa Clio en juin dernier, Renault n'avait qu'une idée en tête : enfoncer le clou et garder son statut de best-seller sur le marché des citadines. Mais la concurrence est rude pour le Losange avec notamment la Peugeot 208 et la Toyota Yaris qui peut compter sur une déclinaison hybride. Alors, quel est le meilleur de ces trois modèles ? Qui a l'avantage en ville ? Qui embarque la meilleure technologie à bord ? Et qui tient le plus la distance sur les longs trajets ? Petit tour d'horizon.

La Yaris plus économe

Le premier intérêt d'une citadine, c'est bien entendu la conduite en ville. Et sur ce plan-là, c'est clair et net, la Yaris hybride peut s'installer comme une référence. Si son rayon de braquage est trop important et ne facilite pas les manœuvres, son bloc électrique greffé au 1,3 litre essence pour une puissance totale de 100 chevaux fait le reste. Pas un bruit au démarrage, une consommation urbaine de 3,1 l/100 km et une autonomie de 1.000 km via les 36 litres du réservoir. En face, si la Renault Clio restylée et la Peugeot 208 se défendent plus que bien sur le plan de la maniabilité et profitent d'une aide au stationnement en option, elles ne peuvent rien face à la citadine nipponne en termes de consommation (respectivement 5,3 et 5,2 litres/100 km sur les modèles testés).

Essai Vidéo : Toyota Yaris Hybride (03/06/2012)

La Clio plus technologique

Si la Yaris hybride est efficace en milieu urbain, sa technologie embarquée à bord laisse à désirer par rapport à la concurrence avec un ensemble plus désuet et un écran tactile à l'interface moins fluide et intuitive. La 208 et la Clio restylée sont plus à la pointe dans ce domaine-là, même si ces dernières ne disposent pas de l'alerte au franchissement de ligne en termes de sécurité. Pour le modèle estampillé Peugeot, la position légèrement surélevé de l'écran tactile par rapport à la planche de bord est un sacré avantage en termes de confort mais c'est la citadine au losange qui remporte ce match grâce notamment à la dernière version du R-Link, un système offrant de multiples services (musique, GPS, accès aux mails) et surtout très accessible.

La Peugeot 208 restylée au Salon de Genève 2015

La 208 plus joueuse

Mais malgré le fait que la ville soit un terrain de chasse idéal pour nos trois modèles du jour, ces derniers peuvent également être amenés à arpenter les autoroutes de notre Hexagone, ce qui lance un autre match : celui du confort à bord sur les longues distances. Et à ce petit jeu, la Renault Clio restylée et la Peugeot 208 en ont sous la pédale. Avec le 1,2 litre essence de 120 chevaux et sa boite manuelle à six rapports pour la citadine au Losange et un trois cylindres de 110 équidés pour la rivale au Lion, la conduite a plus de punch que par rapport à la Yaris hybride et ses 100 canassons (avec en plus un bruit de moteur loin d'être agréable à l'oreille pour celles et ceux qui se sont habitués au silence du tout électrique).

La Renault Clio 2016 en images officielles


Renault Clio 2016


Enfin, en termes d'habitabilité et de places pour les passagers arrière, les trois citadines se valent mais le coffre de la Clio restylée est légèrement plus grand (300 litres sans le rabattement des sièges contre 286 pour la Yaris et 285 pour la 208), ce qui donne un petit atout supplémentaire à la grande gagnante de notre match à trois.

No Limit : la Renault Clio R.S.16 en exclusivité