Renault Kangoo Express et ZE 2013 : un restylage curieux

Voir le site Automoto

Renault Kangoo Express et ZE 2013
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-02-04T09:43:00.000Z, mis à jour 2013-02-04T09:44:30.000Z

Les Kangoo Express et ZE 2013 arborent un design curieux. A l'instar des dernières Twingo, Clio et Fluence, ils ont reçu la patte "moustache" ou "masque de raton laveur." Les Kangoo classiques devraient logiquement suivre.

Les nouveaux Kangoo Express et ZE 2013 ont décidé de se mettre à la page avec un look des plus atypiques. Comme les dernières gammes Renault.

Façon masque de raton laveur

Sur les Kangoo Express ZE 2013, le constructeur français a logiquement reproduit l'identité actuelle de la marque. En résulte cette face avant des plus particulières, arborant alors des phares façon "masque de raton laveur." Après la Twingo, la Clio et la Fluence, l'utilitaire perpétue ainsi la continuité visuelle de Renault. Le lifting a de quoi étonner, en sachant que ce choix esthétique n'inhibe aucunement la sécurité (bouclier plus robuste).

Qu'est-ce qui a vraiment changé ?
Nouveau bouclier, blocs optiques plus épais, rétroviseurs inédits et logo prenant plus de place. Renault a mis les petits plats dans les grands pour son modèle Kangoo Express, l'un des fleurons côté véhicules professionnels. La mouture ZE 13 bénéfice d'une meilleure intégration de la trappe de rechargement, laquelle profite de l'agrandissement du logo pour se cacher derrière. En outre, elle se différencie grâce aux joncs chromes bleutés et aux masques de projecteurs noirs en série. Chez Renault, on a le sens du détail.

Les Kangoo normaux devraient suivre

Sans surprise, les futurs Kangoo grand public ne manqueront pas d'avoir droit, eux aussi, à un facelift. Les lignes devraient être similaires et le nez de l'automobile sera dans la veine de celui des homologues Express et ZE. Comme toujours, c'est plutôt sur les améliorations des équipements que nous serons plus attentifs.

Le design « moustache » ou « masque de raton laveur » ne laisse personne indifférent. Surtout pas Renault, qui semble en faire son nouveau visage.