Renault Latitude : voici la nouvelle Vel Satis !

Voir le site Automoto

Renault-Latitude-2010-01
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2010-06-07T11:24:00.000Z, mis à jour 2010-06-07T11:24:00.000Z

Renault Latitude, ce sera à présent le nom du nouveau modèle haute de gamme au losange. Cette grande berline sur base Laguna remplace l'audacieuse Vel Satis.

La Renault Latitude vient se placer au-dessus la Laguna et devient la grande routière de la marque.



Mesurant 4,89 mètres, la Renault Latitude vient dépasser de 3 cm la Renault Vel Satis, celle qu'elle remplace. Elle se débarrasse d'un style risqué pour un conventionnalisme assumé, qui lui évitera peut-être le bide de la Renault Vel Satis. Elle est aussi moins typée monospace, étant 10 cm moins haute.


Cette Renault Latitude n'est pas un produit nouveau. Les avertis auront reconnu très rapidement le profil et l'habitacle identique à la berline Laguna. En effet, cette dernière avait servi de base à la coréenne Samsung SM5, lancée en 2009, une version rallongée sans hayon. La Renault Latitude est en définitive qu'un restylage de la Samsung SM5, elle-même une déclinaison de Laguna.


Sans le dire, la production du vaisseau amiral au losange va être délocalisée. La Renault Vel Satis était produite à Sandouville, en Seine-Maritime, aux côtés des Laguna et Espace. Sa ramplaçante Renault Latitude sortira des mêmes chaînes de la Samsung SM5, à Busan en Corée du Sud.


Depuis la R16 de 1965, toutes les grandes Renault optaient pour le hayon, la Renault Latitude vient rompre une tradition vieille de 45 ans avec sa carrosserie 3 volumes plus adaptée à l'internationalisation.


Les motorisations sont encore inconnues, mais on espère en toute logique les 2.0 essence et diesel ainsi que le 3.0 V6 dCi 235 ch pour coiffer la gamme. La dotation assez généreuse inclura entre autres climatisation trizone, siège massant, système audio Bose Premium.

Premièrement, la Renault Latitude sera présentée au Salon de Moscou en août prochain, aux côtés de son nouveau cousin Lada. Lancée dans l'automne en Russie, Roumanie, Turquie, Maghreb, Golfe Persique, ou Australie, elle n'atteindra la France et l'Europe de l'Ouest que début 2011.

En clair, un style moins risqué, une base rodée et un développement international, la stratégie sera sans doute plus payante...