Des Renault Megane RS pour la Gendarmerie

Voir le site Automoto

Renault Megane 3 RS - Genève 2009 - Profil avant
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2010-10-18T16:15:00.000Z, mis à jour 2010-10-18T16:15:00.000Z

Exit la Subaru Impreza WRX, désormais, la Rrigade Rapide d'Intervention roulera en Renault Megane RS. L'annonce officielle a été faite vendredi dernier, sur le stand Renault au Mondial de l'Auto.

La Gendarmerie Nationale a décidé de remplacer ses véhicules d'intervention rapide, et d'utiliser des Renault Megane RS.


Jusqu'ici, la Brigade Rapide d'Intervention (BRI) de la Gendarmerie Nationale disposait de Subaru Impreza WRX. Dès la fin de cette année, ces voitures seront peu à peu remplacées par des Renault Megane RS. La principale motivation de ce changement, c'est le coût des actuelles Subaru Impreza WRX, notamment en ce qui concerne les frais jugés élevés des réparations.




Les membres de la BRI rouleront donc désormais en Renault Megane RS, version chassis Cup. La voiture a subi quelques modifications, notamment au niveau du moteur, afin d'offrir la meilleure accélération et la meilleure vitesse de pointe. Sachant que d'origine, la Renault Megane RS dispose d'une puissance de 250 ch et atteint 250 km/h, on imagine que la version spéciale Gendarmerie sera encore supérieure. Quand à l'aménagement intérieur, il sera également revu et corrigé pour les besoins spécifiques de la BRI.


L'accord, officialisé la semaine dernière, prendra corps avec la livraison des premières Renault Megane RS, prévue d'ici la fin de cette année. Au total, la BRI disposera de 70 Renault Megane RS. Quant au coût, ni le constructeur, ni la Gendarmerie n'ont évoqué de chiffres. On sait qu'en concession, ce modèle démarre aux alentours de 30.000 euros.

Renault coiffe sur le poteau des constructeurs comme Ford ou BMW. Reste à vérifier dans les faits si cette Renault Megane RS sera capable de rattraper des supercars en infraction.