Dans l'actualité récente

Renault n'est plus actionnaire de AB Volvo

Voir le site Automoto

Renault Clio Logo 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-12-13T11:34:00.000Z, mis à jour 2012-12-13T13:13:02.000Z

Le groupe français pense à l'avenir et se concentre ses futurs modèles, en tournant la page AB Volvo, revendant les 6,5% de capital restant, soit 1,476 milliard d'euros d'économies.

En revendant les 6,5 % de AB Volvo qu'il détenait, le constructeur Renault fait de belles économies.

Dit Camion. Bye bye !
Le groupe automobile avait déjà débuté son retrait en octobre 2010 par la revente des actions représentant 14,9% du capital de AB Volvo, constructeur de poids lourds. Ce 12 décembre 2012, Renault affirme "avoir cédé sa participation", soit les quelque 138,6 millions d'action ou 6,5% du capital restants. La somme de l'opération est communiquée à 12,78 milliards de couronnes suédoise, soit 1,48 milliard d'euros au taux d'échange actuel.


Où ira l'argent ?
Renault a été clair sur le replacement de l'énorme somme libérée par ce retrait de AB Volvo. Le constructeur français indique que le milliard et demi d'euro servira "à la poursuite du désendettement", aux "investissements [...] notamment en France", et également aux "investissements internationaux stratégiques du groupe, notamment en Russie et en Chine". Plus concrètement, cela se traduira par "la poursuite du rajeunissement de la gamme", à savoir du renouvellement des Mégane et Scénic, ainsi que le nouveau crossover Captur, attendu en 2013.

Le Renault Captur sera donc le probable prochain concerné par ce renflouement financier, et serait présenté en mars prochain au Salon de Genève 2013.