Renault-Nissan : 10 voitures autonomes d’ici 2020 ?

Voir le site Automoto

Renault Concept Coupé Corbusier 2015
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-01-08T13:05:18.741Z, mis à jour 2016-01-08T13:05:18.741Z

Renault-Nissan a annoncé son intention de lancer plus de dix véhicules équipés de la technologie de conduite autonome au cours des quatre prochaines années. Un défi pour la firme franco-nippone.

Pour la voiture autonome, Renault et Nissanpassent la seconde.

Essai Vidéo : la nouvelle Renault Mégane 2016 face à la Peugeot 308

10 véhicules autonomes en 4 ans

Dans les quatre prochaines années, l'Alliance Renault-Nissan compte lancer au moins dix véhicules équipés de la technologie autonome. La marque au losange annonce que cette technologie sera installée sur des modèles grands publics, à des prix abordables. La société a poursuivi en expliquant qu'elle a l'intention d’implanter des systèmes de conduite autonomes en Chine, en Europe, au Japon et aux États-Unis. Carlos Ghosn a déclaré : « Alliance Renault-Nissan est profondément attachée aux objectifs jumeaux de zéro émission et zéro décès. Voilà pourquoi nous développons la conduite autonome et des véhicules connectés pour le marché de masse, avec des véhicules traditionnels, sur trois continents ». 

En 2020, Renault et Nissan mettront en place un système « d'autonomie d’intersection» qui permettra à la voiture de conduire de manière autonome en ville, sur les autoroutes et dans les embouteillages. Le système pourra appréhender les carrefours sans intervention du conducteur avec détection du feu rouge.


Des technologies semi-autonomes pour 2016 ?

Dès cette année, Renault-Nissan commercialisera des véhicules équipés d'un système de « maintien dans une file » qui  permettrait de contrôler automatiquement sa position sur une voie, uniquement sur des grands axes routiers (autoroutes). D’ici 2 à 3 ans, le système de « changement de file » sera installé dans les véhicules au losange et permettra de gérer automatiquement les dangers et le changement de voie sur autoroute.

Renault-Nissan estime que l'utilisation des technologies de conduite autonome va améliorer la sécurité et que l'erreur humaine est à blâmer pour 90 % des décès liés à l'automobile.