Renault-Nissan, Ford et Daimler : voitures à pile à combustible en 2017

Voir le site Automoto

Mercedes F125! Concept au Salon de Francfort 2011
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-01-28T12:46:00.000Z, mis à jour 2013-01-28T17:00:48.000Z

Après l'électrique, l'hydrogène ? Cela semble en effet se préciser davantage à l'image de cette nouvelle coalition entre les trois grands groupes automobiles, promettant des véhicules de série d'ici 4 ans.

Le partenariat entre Renault-Nissan, Daimler et Ford pour la pile à combustible offrira des voitures à hydrogène "dès 2017".

La voiture de demain à l'horizon
Les véhicules électriques ne sont pas déjà démocratisés que la future génération pointe ses calandres à l'horizon. La pile à combustible s'annonce effectivement comme LA solution à long terme pour l'automobile, en remplacement des carburants fossiles actuels (essence, gazole, GPL, etc).


Trio de poids
Déjà en partenariat pour le développement et/ou de plates-formes et de moteurs, le groupe Daimler (Mercedes-Benz, smart) renforce les liens avec Renault-Nissan via un accord sur le développement avancé de la pile à combustible, avec le renfort de l'américain Ford. Les trois groupes automobiles promettent, avec surprise, "le lancement des premières voitures à pile à combustible abordables et en production de masse, dès 2017".


Comment ça marche ?
Le principe est simple, la pile à combustible est ici une pile à hydrogène (d'autres existent). La voiture embarque un réservoir d'hydrogène (H2), à une pression actuellement entre 300 et 700 bars. Grâce à une réaction électro-chimique entre l'hydrogène stocké et l'oxygène de l'air, est créée de l'électricité alimentant le moteur, électrique évidemment. "Le tout ne rejette que de la vapeur d'eau", rappelle le communiqué. On peut appeler les voitures électriques à pile à combustible "VEPAC" pour simplifier, mais le terme le plus fréquent est l'anglo-saxon "FCEV", pour "Fuel Cell Electric Vehicle".


D'autres constructeurs à la lutte
Derrière cette nouvelle triplettes de groupes automobiles, BMW et Toyota avaient communiqué vendredi 25 janvier leur signature d'un accord sur - entre autres - le développement de la technologie de la pile à combustible. Les premières voitures PAC à hydrogène n'étaient cependant pas promises avant 2020 en série. A noter, Honda développe seul ses voitures "PAC" depuis de très nombreuses années et a commercialisé la FCX Clarity à quelques dizaines d'exemplaires au Japon et États-Unis.

Les voitures à pile à combustibles "VEPAC" sont donc à surveiller de près et il n'est pas impossible que de nouvelles coalitions soient communiquées prochainement.