Dans l'actualité récente

Renault Ondelios : le concept haut de gamme

Voir le site Automoto

Photo 10 : Renault Ondelios : le concept haut de gamme
Par etf1|Ecrit pour TF1|2008-09-07T09:01:00.000Z, mis à jour 2008-09-11T08:00:00.000Z

Aux côtés d'une Mégane dénuée de toute excentricité, Renault présentera au Mondial un concept de crossover haut de gamme des plus surprenants, nommé Ondelios.

Onde de choc sur le style

C’est un Mondial de l’Auto placé sous le signe du crossover qui se dessine pour les constructeurs français. Après Citroën et son élégant Hypnos, au tour de Renault de dévoiler son interprétation de cette "espèce" automobile en devenir, appréciée depuis longtemps des marques américaines. L’occasion pour le Losange de laisser libre court à ses designers à l’imagination quelque peu muselée ces derniers temps.

Très fluide, la silhouette du Renault Ondelios affiche un bel équilibre, rompu assez brusquement à ses extrémités. Le nez court du modèle flanqué d’une bouche béante en aluminium, ostensiblement rétro, contraste avec le long porte-à-faux arrière favorisant tant l’habitabilité que le rendement aérodynamique. Déjà adoptée par l’étude Nepta du Mondial 2006, cette combinaison s’associe à la longueur généreuse (4,80 m) et la hauteur limitée (1,60 m) de l’engin pour l’honorer d’un Cx de seulement 0,29.

La poupe massive exhibe des feux en boomerang logés dans la carrosserie et entourés d’extracteurs d’air, visant à maîtriser les filets d’air provenant des passages de roue arrière.

Le plein de nouvelles technologies

Ce "long courrier", évoquant selon Renault d’avantage le mouvement que la vitesse, accueille jusqu’à 6 passagers sur 3 rangées de sièges individuels, inspirés des « business class » des gros porteurs. Leur accès est facilité par les grandes portières papillon qui s’ouvrent sur un habitacle épuré, quasi organique.

Sous le court capot, une motorisation de type "mild hybrid" a naturellement trouvé sa place. Il s’agit en l’occurrence d’un 2 litres dCi associé à deux moteurs électriques de 20 kW, le tout développant une puissance combiné de 205 ch, et ne rejetant que 120 g/km de CO2. Outre une fonction star-stop, un système de récupération d’énergie au freinage intervient pour soulager le moteur thermique lors des phases d’accélération. Les performances sont à la hauteur du statut haut de gamme de ce concept-car, celui-ci parcourant le 0 à 100 km/h en 7,8 s. Le plaisir de conduite s’annonce d’autant plus grand qu’une inédite boîte double embrayage à 7 rapports s’accouple à sa motorisation.

Après l’échec de la Vel Satis et à l’heure où la question du renouvellement de l’Espace se pose, l’Ondelios illustre la voie que le haut de gamme pourrait suivre chez Renault.