Dans l'actualité récente

Renault prépare un avenir plus vert

Voir le site Automoto

Renault Kangoo Be Bop
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2009-02-17T13:39:00.000Z, mis à jour 2009-02-17T13:39:00.000Z

Renault a annoncé mardi le lancement d'ici 2012 d'une nouvelle gamme de petits moteurs essence ainsi que d'un nouveau moteur diesel, combiné à la diffusion de véhicules électriques.

Renault, actuellement dans les trois premiers constructeurs en Europe dans ce domaine, vise "le leadership en termes de niveau de CO2 a l'horizon 2015", a expliqué à la presse Jacques Prost, directeur de l'Ingénierie mécanique de Renault.

En matière de moteurs électriques, dans le cadre de son alliance avec Nissan, Renault "est en train de développer une gamme complète", avec des puissances allant de 60 kW à 100 kW (de 70 à 140 ch), a dit M. Prost, soulignant que le moteur électrique, qui constitue une rupture technologique, doit permettre à Renault de réaliser son objectif de CO2.

Renault prévoit de lancer dès 2001 des véhicules dérivés de modèles existants (un Kangoo en Europe et une berline tricorps en Israël), puis en 2012, qui marquera le début de la commercialisation de masse, un véhicule spécifiquement conçu pour la motorisation électrique en Europe.
Aujourd'hui, la répartition des motorisations est de 65% pour le diesel et 35% pour l'essence dans les ventes de Renault en Europe. Le groupe estime qu'en 2015, les véhicules électriques représenteront 10 à 15% de ses ventes pour 45 à 50% de moteurs diesel et 40 à 45% de moteurs essence.

Renault va ainsi lancer une nouvelle famille de moteurs essence "modulaires" en 2012, baptisé TCe, avec un 3 cylindres de 0,9 l développant 90 ch et un 4 cylindres de 1,2 l développant 115 ch. Ce dernier moteur devrait apporter un gain de 40 g de CO2 par rapport à un moteur de même puissance actuel. Cette nouvelle gamme devrait représenter 85% des volumes de moteurs essence de Renault en 2015, selon les prévisions du constructeur.

Enfin, en diesel, Renault va lancer en 2011 un moteur également co-développé dans le cadre de l'Alliance Renault-Nissan. Ce moteur 1,6 l dCi de 130 ch va permettre un gain de 25 g de C02 (15%) par rapport a un moteur diesel actuel de 1,9 l, selon le constructeur. Renault estime qu'en 2015, ce moteur ainsi que l'actuel 1,6 l dCi réprésenteront 90% de ses moteurs diesel.

(avec agences)