Renault : record de ventes de voitures en 2011

Voir le site Automoto

Renault Megane 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-01-17T09:34:00.000Z, mis à jour 2012-01-17T10:11:26.000Z

Le groupe automobile Renault a augmenté ses ventes de véhicules dans le monde, à 2,7 millions d'unités, malgré une baisse en Europe, et grâce à l'essor de la Russie et du Brésil.

Record de ventes pour le groupe Renault, signant 2.722.062 ventes en 2011 dans le monde.


Au total, ce sont 2.722.062 véhicules qui ont été vendus par le Groupe Renault dans le monde en 2011, dont 362.748 utilitaires. La marque Renault a vendu 1.918.212 véhicules (+6,8%) dont 342.482 utilitaires, Dacia 343.233 unités (-1,8%) et Renault-Samsung Motors (filiale coréenne) cumulant 118.135 voitures malgré la nouvelle SM7 (-27%).

Le constructeur au losange est très bien implanté en Amérique Latine et profite de la hausse des marchés. En Argentine, la progression est de 29% avec 109.000 unités, et même de 194.300 unités au Brésil (+21%), pays devenant donc le premier pays acheteur de Renault après la France !

Dacia Lodgy
Le Dacia Lodgy devrait cartonner en 2012 !


Si Allemagne, Italie et Espagne restent dans le Top 10 des marchés de Renault, les pays émergents constituent davantage de ressources pour Renault. Exemple, la Russie devient 4ème marché du groupe français, hors Lada, suivie de la Turquie. Même l'Iran est 10è avec plus de 93.000 unités !


Terrain historique du constructeur français, le vieux continent s'essouffle et offre une baisse de 5,7% pour le groupe Renault, à 1.549.376 unités. En France, le bilan est encore plus triste, Renault affichant -7,5% de ventes de voitures à 698.022 exemplaires. Ces résultats s'expliquent par l'absence de lancement de nouveaux modèles, le dernier important datant de la Wind au printemps 2010...voire du Scénic en 2009.

Renault Clio Concept 2011
La Renault Clio 4, sera la star du groupe en fin 2012

Pour 2012, pas d'objectif pour le groupe, mais une croissance du marché automobile mondial de 4%, dont -3% en Europe. Mais les nombreux restylages et la Clio 4, si lancée à temps, devraient aider Renault.