Renault signe un bénéfice de 3,5 milliards d’euros en 2016

Voir le site Automoto

Renault logo 2017
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2017-02-10T10:04:22.023Z, mis à jour 2017-02-10T10:25:18.686Z

Après avoir communiqué sur des ventes en progression de 13% l’année dernière, le groupe automobile français Renault précise avoir dégagé plus de 3,5 milliards d’euros de bénéfice, soit 20% de mieux qu’en 2015.

Tout sourit au groupe Renault (+Dacia et Avtovaz) en 2016. Après avoir doublé PSA sur le marché européen et s’affichant n°1 des constructeurs français, le voici loin devant en matière de finances…


Losange en or

Avec 3,18 millions de véhicules livrés en 2016 (en hausse de 13%), le groupe automobile Renault affichait déjà sa supériorité commerciale dans le monde face à son homologue français PSA (Peugeot, Citroën et DS) n’ayant commercialisé que 3,14 millions d’unités. Merci à la nouvelle Mégane (ci-dessus), les Clio et Sandero restylée, Mégane, la 4e génération de Scénic, les Kadjar et Talisman dans leur première année pleine ou le Kaptur dédié à a la Russie.

Comme cela ne suffisait pas, le Losange enterre le groupe sochalien côtés finances, en communiquant ce vendredi 10 février sur son chiffres d’affaires en hausse de 13% à 51,4 milliards d’euros en 2016, et surtout un bénéfice net de 3,54 millions d’euros, une progression de 20% par rapport à l’an précédent. Ce résultat s’explique par 3 points clés selon Renault, la croissance des ventes, la réduction des coûts, ainsi qu’aux “hausses des prix dans certains marchés émergents.”

Pour 2017, Renault espère aller encore plus loin, notamment par “la Chine (+5 %) et l’Inde (+8 %) devraient poursuivre leur dynamique de croissance”, marchés à fort potentiel pour le groupe, et passer la barre des 70 milliards d'euros de chiffres d'affaires. Pour cela, un plan 2017-2022 sera présenté, incluant la future Clio 5 (2018), toujours modèle le plus populaire au sein de la marque Renault.