Rénover une voiture ancienne : toute une histoire !

Rénover une voiture ancienne : toute une histoire !
Nous sommes allés dans un garage spécialisé dans la rénovation d'automobiles anciennes pour constater l'ampleur du travail effectué par ces passionnées : Packard, Hispano-suiza... tout y passe !

On s'occupe d'elles, comme de chef-d'œuvres inestimables ! Capots en acajou, chromes proche de la perfection jusque dans les parties les plus secrètes de l'auto.

Des heures de travail
Un travail titanesque pour en arriver là, les belles arrivent souvent dans des états les rendants quasiment inutilisable : Max Alunni, gérant du carroserie Lecoq: « On prend peur au départ, mais c'est notre métier. Ca peut avoisiner les 3.500 à 4000 heures de travail pour reconstituer une automobile dans son intégralité. »

Des pièces recréées à la main
Sur la Packard actuellement en rénovation, le menuisier doit reproduire à l'identique des pièces fabriquées il y a presque un siècle : "Ce sont des pièces uniques et pour chaque véhicules, il faut refaire et adapter l'élément que vous voulez changer."
La taule travaillée
Le taulier intervient ensuite. Des milliers de coups de maillets sont nécessaire pour former des pièces introuvables sur le marché de l'occasion. Des éléments aux lignes et aux courbes parfois extravagantes

Des selleries à bichonner
Les carrossiers côtoient les selliers qui redonnent vie au cuir, à l'intérieur de l'habitacle : "Un simple siège peut-être composé de plus de 60 pièces de cuir." Les plus belles peaux sont sélectionnées dans le monde entier. Une sellerie réussie, est une sellerie sensuelle ! Paroles de maître.

Une peinture à soigner
Pour la robe extérieur, 15 couches se superposent : "Plus il y a de couches de peintures, plus il y a de la profondeur, de l'éclat." 10.000 teintes sont répertoriées. Autant dire que chaque modèle nécessite un nouveau mélange. Pas question que 2 marques partagent la même couleur. Comble du luxe, un liseré d'or peint à la main par un artiste prestigieux peut même être ajouté.

Une fois restauré, ces merveilles valent plus de 2 millions d'euros. Le prix de l'excellence.


News associées