Rimac Concept One : le supercar électrique de série débarque à 1.088 chevaux !

Voir le site Automoto

000 (12)
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-02-23T11:06:32.510Z, mis à jour 2016-02-24T16:15:07.952Z

Rimac lève le voile sur la version de série de sa Concept_One avant son intronisation à Genève le 1er mars 2016, et s’offre plus de chevaux qu’une Ferrari FXX K.

Le constructeur croate Rimac a dévoilé son Concept One, très proche du concept présenté au Salon de Francfort en 2011, avec 1.088 chevaux sous le capot !

Une version très proche du concept

La version de production, ici, présenté conserve la même philosophie, le même style et une puissance similaire à la version présentée par la marque croate lors du salon de Francfort de 2011. Le modèle de production a une grille mince, un capot bombé, et un pare-brise élancé. La voiture dispose également d'un diffuseur arrière en fibre de carbone,de  feux arrière distinctifs, et des roues en alliage léger de 20 pouces avec des pneus Pirelli P Zero. 

Rimac donne peu d'informations sur l'intérieur mais à l'instar du concurrent par excellence, le suédois Koenigsegg, le supercar n’a pas l’ombre d’un bout de plastique sur sa carrosserie. Rimac a conçu son bolide en aluminium, fibre de carbone, cuir et Alcantara.

Rimac Concept One de série en images officielles


000 (12)


1.088 chevaux électrisant !

Sous le capot, la Rimac Concept One s’équipe de quatre moteurs électriques situés comme sur la Tesla Model S, au centre des essieux. Le groupe de propulseurs combinés offrent une puissance maximale de 1.088 ch pour 1.600 Nm de couple et un poids de 1.850 kg, permettant au bolide croate d’avaler le 0 à 100 km/h en 2,6 secondes, le 0 à 200 km/h en 6,2 secondes, et le 0 à 300 km/h en 14,2 secondes. La vitesse maximale serait de 355 km/h.

Le pack de batteries de 82 kWh est quant à lui réparti au centre, formant un T entre le tunnel central et l'arrière de l'habitacle. Avec 8.450 cellules contrôlées individuellement, la batterie étant capable de fournir 1.000 kW (1.360 ch) lors de l’accélération. Cependant, Rimac n'a pas prévu de produire plus de 8 exemplaires pour le moment et ne donne aucune date de livraison, ni de tarif.

Dans un communiqué, Maté Rimac, le PDG de Rimac explique « Mon objectif était de ne pas créer une version électrique de supercars existants. Je voulais créer la technologie pour rendre le supercar nettement meilleur à tous égards - plus rapide, plus amusant et plus efficace. Je voulais faire le supercar du 21ème siècle. » Rien que ça.

Le système électrique porté à 1.475 ch a permis une belle prestation de Nobuhiro Tajima, 2ème à la course de côte de Pikes Peak en juin 2015.


en savoir plus : Salon International de l'Automobile de Genève