Dans l'actualité récente

Russie : Renault veut 40% du marché d'ici 2016

Voir le site Automoto

Lada Largus R90
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-07-21T12:37:00.000Z, mis à jour 2011-07-21T12:51:10.000Z

Grâce à sa filiale russe Lada, le groupe Renault projette une part de marché en hausse de 28% aujourd'hui à 40% en 2016, grâce au Duster et à la nouvelle Largus, une Dacia rebadgée.

Grand marché au niveau mondial, la Russie est un terrain d'avenir pour Renault, et sa branche nationale Lada.



Avec une progression de 56% à 1,235 millions de véhicules au premier semestre, le marché automobile russe est un pilier mondial. Renault, renforcé par Lada (Avtovaz) que détient le constructeur à 25% (bientôt 35% voire 50% avec Nissan), veut accroître son emprise avec une part des ventes ciblée à 40% dans 5 ans, soit en 2016. Les analystes économiques IHS planchent eux pour une hausse mesurée à 31,5%.



Le projet du groupe français est très ambitieux, sachant le yo-yo actuel des ventes de voitures en Russie. Suite à la crise de 2009, elles chutaient de moitié, et repartent actuellement en très forte hausse. Et il ne faut pas que Renault et lada oublient leurs concurrents, dont Chevrolet, sérieux 2è du marché, et les coréens Kia et Hyundai aux talons.


Sur le premier semestre 2011, la marque Lada reste logiquement en tête des ventes en Russie à 291.540 unités, mais progresse moins vite que le marché, à +31%, quand le total affiche +56%. Renault par contre superforme, avec 76% de progression et 74.337, soit la 3è marque du marché. Avec ses deux entités, le groupe français détient actuellement 29,6% de parts du marché russe (Lada 22%, Renault 6%).


1. Lada 291.540 (+31%)
2. Chevrolet 81.527 (+54%)
3. Renault 74.337 (+76%)
4. Hyundai 73.813 (+91%)
5. Kia 72.901 (+59%)
6. Nissan (59.374 (+119%)
7. Toyota 57.615 (+86%)
8. Ford 53.556 (+36%)
9. Volkswagen 45.517 (+102%)
10. Daewoo 45.127 (+40%)