Saab signe un partenariat avec le chinois Hawtai

Voir le site Automoto

Photo 22 : Le SUV compact selon Saab
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2011-05-03T08:42:00.000Z, mis à jour 2011-05-03T08:48:58.000Z

En recherche de financement, le constructeur suédois Saab a engagé un partenariat avec le groupe automobile chinois Hawtai. Après Volvo, est-ce une nouvelle délocalisation vers la Chine ?

Le constructeur Saab a signé partenariat avec le groupe Hawtai et a trouvé des ressources.


En arrêt temporaire de production alors que les nouveautés arrivent, Saab a enfin trouvé un bol d'air frais dans ses comptes. Premièrement, le prêt de la BEI (Banque Européenne d'Investissements) accordera normalement 29,1 millions d'euros dans les prochaines semaines. La marque a également opté pour un crédit à court terme, à hauteur de 30 millions d'euros, valable 6 mois et remboursable à un taux d'intérêt de 7%.


Exit les rumeurs quant à l'entrée de Vladimir Antonov au capital, Saab a signé un partenariat avec le groupe automobile Hawtai (parfois appelé Huatai). Ce dernier reprendra 29,9% du capital de Spyker, propriétaire de Saab, en investissant 150 millions d'euros au total, dont les 30 millions du crédit.


Créé en 2000, Hawtai est loin de figurer comme un des grands groupes automobiles chinois type FAW, SAIC ou Dongfeng, mais est ambitieux. En 2010, ses ventes de SUV plafonnent à 81.439 unités, or sa capacité de production de 350.000 véhicules est importante. Hawtai produit en outre des moteurs diesels et des boîtes de vitesses.


Il est vrai qu'après le rachat de Volvo par le groupe Geely, l'automobile suédoise voit son autre constructeur national se diriger lentement vers la Chine. Néanmoins, c'est un nouveau souffle qui est donné à Saab, et le partenariat n'a rien d'un rachat, et le constructeur profitera des motorisations et transmissions de Hawtai, ainsi que son implantation en Chine, premier marché automobile mondial.

Saab reprendra ainsi sa production la semaine prochaine, a annoncé le PDG Victor Muller.