Salon de Détroit 2013 : Audi RS7 Sportback rejoint la cour des 560 ch

Voir le site Automoto

Audi RS7 Sportback 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-01-14T20:24:00.000Z, mis à jour 2013-01-15T10:54:34.000Z

Elle vient concurrencer directement la M6 Gran Coupé, cette berline 4 portes aux lignes séduisante emprunte la mécanique de la RS6 Avant et ses 560 chevaux afin de franchir les 300 km en pointe.

L'Audi RS7 Sportback récupère le V8 biturbo de sa soeur RS6 Avant, et développe 560 chevaux dans une plastique de top model.

La belle ET la bête
Elle est le mannequin de la famille des grandes berlines Audi, un mariage du coupé, pour sa ligne, et de la berline pour ses 4 portes et 4 places. Lancée avec de puissantes mécaniques issues de l'A6 ou l'A8, elle s'est mue en S7 avec le 4,0 litres "TFSI" de 420 ch. Mais cela ne suffit pas à certains qui découvrent ce lundi la version super-sportive, la RS7 Sportback.


Ca pousse !
Attendue depuis le lancement de l'A7, cette version dominant la gamme reprend sans surprise le même bloc V8 biturbo cubant 4,0 litres de la RS 6 Avant et développant la bagatelle de 560 canassons de 5.700 à 6.700 tr/min , ainsi qu'un couple de 700 Nm entre 1.750 et 5.500 tr/min. La cavalerie expulse la RS7 de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes grâce à ses 4 roues motrices du système "quattro" au différentiel central à valeur verrouillée distribuant la motricité à l'avant ou arrière, pointe à 305 km/h avec le pack "dynamisme plus", le pack "dynamisme" limitant à 280 km/h et la version "de base" bridant la Vmax à 250 km/h.


Dotation riche
Derrière les jantes 20 pouces 7 branches, les freins chargés d'arrêter la machine infernal sont ventilés et taillent 390 mm de diamètre (étriers 6 pistons à l'avant), ceux en carbo-céramique et 420 mm étant disponible en option. Question consommation, pour les soucieux de l'environnement, elle est optimisée avec la désactivation de 4 des 8 cylindres en roulage souple, soit 9,8 l/100 km en moyenne. L'équipement est évidemment pléthorique, incluant inserts carbone de série, tout comme le pédalier ajustable, sièges sport en cuir et Alcantara, phares xénon, climatisation tri-zones, système MMI Navigation plus, etc. Et il va sans dire que la liste d'option est aussi longue, entre les sièges baquet à fonction mémoire, système audio Bang & Olufsen et différents cuirs et teintes.


La norme ?
Cette RS7 Sportback vient jouer dans une cour toute récente mais déjà toute faite. Celle des berlines ou coupés allemands de - plus ou moins - 560 chevaux. La RS Avant donc, mais également la BMW M5, M6, M6 Gran Coupé, Mercedes E63 AMG ou l'outsider anglaise Jaguar XFR-S secondés du coupé XKR-S (550 ch). Cette s'incline cependant question performances (car propulsion) et en efficience.

L'Audi RS7 Sportback s'exposera au Salon de Détroit jusqu'au 27 janvier prochain, et devrait être lancée cet été au tarif supérieur à 125.000 euros.