Salon de Detroit 2014 : Chrysler 200, enfin du charme

Voir le site Automoto

La Chrysler 200 au Salon de Detroit 2014
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-01-15T15:07:00.000Z, mis à jour 2014-01-15T16:43:44.000Z

Auparavant connue sous le nom Sebring, la “petite” berline 200 débarque à Detroit dans une nouvelle génération au style beaucoup plus élégant et à la qualité de fabrication en hausse.

Refaire son image
Chrysler a toujours eu cette petite fibre de luxe, mais au regard de ses derniers modèles, la réputation s'est largement entâchée, et les ventes ont plongé. Le groupe américain, victime d'une faillite en 2009, a été repris par l'Italien FIAT et a rebondit, preuve avec sa toute dernière berline. Cette dernière remplace une génération née en 2007 sous le nom de Sebring, restylée lourdement et rebagdée en 2010 puis rebadgée une seconde fois Flavia en Europe avec sa version cabriolet.

"La toute nouvelle Chrysler 200 millésime 2015 sera la référence des berlines de taille moyenne avec une expérience de conduite exceptionnelle, une consommation faible allant jusqu'à 6,7 l/100 km et une réalisation exquise" déclare Al Gardner, PDG de Chrysler, "la toute nouvelle Chrysler 200 pose les bases du futur de la marque avec un design élégant et intemporel, des fonctionnalités intelligentes, une boîte auto 9 vitesses de série, une transmission intégrale référence, plus de 60 équipements de sécurité et un panel de nouvelles technologies qu'apprécieront les conducteurs et passagers."

Les ambitions sont donc grandes, bien que non chiffrées, prouvées par l'investissement d'un milliard de dollars dans son usine de production de Sterling Heights (Michigan).


> Voir les photos de la Chrysler 200 au Salon de Detroit 2014

Gamme, moteurs, design
Bref, la nouvelle 200 vient offrir une entrée de gamme à Chrysler, et se positionner en digne petite soeur de la célèbre 300. Pour gagner en image, la berline s'offre un design plus avenant, voire plus européen ou japonais au travers de phares en amandes, d'une fine calandre - adieu ostentatoires "coupe-frites" - une silhouette piochée sur la cousine Dodge Dart, d'une poupe inspirée du Dodge Durango, des éléments magnifiés par la finition 200S aux touches noir brillant (contours de calandre ou vitres latérales, jantes, etc).

Dans l'habitacle, Chrysler nous donne une présentation plus "premium" inspirée de la 300 avec davantage de jeu de couleurs cuir/bois/tissu et de courbes, et avoue avoir soigné la finition et le toucher des matériaux. L'équipement accueille écran 7 pouces ou tactile 8,4 pouces, contrôle de distance, arrêt automatique d'urgence, anti-franchissement de ligne et devient pléthorique sur la haut de gamme 200C.

Côté motorisations, la 200 puise dans la catalogue FIAT en récupérant le 4 cylindres 2,4 litres "MultiAir" de 184 chevaux et 234 Nm, mais reste fidèle au gros bloc américain via le 3,6 litres V6 maison "Pentastar" développant 295 chevaux et 355 Nm de couple. A ces motorisations, Chrysler lui implémente la nouvelle boîte automatique 9 rapports, qui selon la marque aiderait à abaisser la consommation sur le 4 cylindres à 6,7 l/100 km sur autoroute.

Disponible dès le printemps aux États-Unis, la Chrysler 200 génération 2015 démarrera au prix local de 21.700 dollars hors taxes, soit environ 19.100 euros TTC avec notre TVA de 20%. Il n'est pas prévu pour le moment d'importer cette berline en Europe.