Salon de Francfort 2015 : la course électrique contre Tesla

Salon de Francfort 2015 : la course électrique contre Tesla
Dominant la voiture électrique par ses performances, Tesla a créé une riposte au Salon automobile de Francfort, avec les Audi e-tron quattro, Porsche Mission E et un inédit Made in Taïwan : Thunder Power.

Aujourd’hui, la voiture électrique reste encore anecdotiques, représentant moins de 1% des ventes sur le marché français. Alors que les citadines Nissan LEAF et Renault ZOE réalisent le plus gros du volume, c’est bien la Model S – suivie du récent Model X - de la jeune entreprise Tesla Motors qui est la plus populaire, par ses lignes séduisantes, son autonomie et ses performances, de quoi rendre jaloux les constructeurs traditionnels.

Audi avec un SUV

Au Salon de Francfort, la riposte s’est clairement manifestée, à commencer par Audi ayant révélé le concept-car e-tron quattro, un SUV rivalisant plutôt avec le crossover Model X. Il se démarque par son allure très massive, mais surtout par une motorisation – électrique donc – de 500 chevaux environ et d’une autonomie supérieure à 500 kilomètres. Et il sera produit à partir de 2018, sans doute sous un patronyme tel que Q6 e-tron.


Une anti-Model S de Taïwan

Inconnu au bataillon, Thunder Power a aussi livré sa concurrente de Tesla. Ce constructeur taïwanais lié au fabricant de deux-roues Motomax créé en 1987 expose à Francfort une berline sportive toute en rondeurs et en puretés, un design signé du célèbre studio italien Zagato. Sous sa robe, cette berline asiatique propose deux versions moteurs de 310 et 430 chevaux, descendant sous les 4 secondes au 0-100 km/h, mais se démarquant par son autonomie approchant les 650 kilomètres, contre 500 pour la Model S. Or, nous ignorons si ce nouvel acteur commercialisera bien ce modèle, aujourd’hui à l’état de concept, épaulé d’une version de course dont les intentions sont floues.

La Thunder Power au Salon de Francfort 2015e


En marge de Porsche, Audi et Thunder Power, Mercedes-Benz aurait également évoqué son souhait de lancer un modèle capable d’une autonomie de 400 à 500 km selon GTSpirit. « C’est quelque chose de différent, c’est unique, émotionnel. Attendez et vous verrez » aurait confié Thomas Weber, membre de groupe de recherche et développement du constructeur, précisant que le modèle sortirait à l’horizon 2018.


Vidéos associées

News associées