Dans l'actualité récente

Salon de Francfort 2015 : la nouvelle Renault Mégane IV s'aiguise

Voir le site Automoto

Renault Mégane 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-09-15T12:39:40.612Z, mis à jour 2015-09-16T09:20:03.845Z

Lors du Salon de Francfort 2015, Renault a présenté la quatrième génération de sa compacte Mégane, un engin au style un peu plus affirmé, à l'intérieur totalement repensé et à la mécanique bien huilée.

Depuis un an et le dernier Mondial de l'Auto à Paris, Renault ne cesse de renouveler sa gamme avec un certain panache qui fait plaisir à voir. Après la cinquième génération de l'Espace, le crossover Kadjar et la berline Talisman, c'est au tour de la quatrième génération de la Mégane d'entrer en scène pour le Salon de Francfort 2015 qui a officiellement démarré ce mardi 15 septembre. 


Classique mais très efficace

Remplaçant l'actuel modèle qui est sorti en novembre 2008 (ça date !), la nouvelle compacte du constructeur au losange se veut plus expressive que son ainée sans pour autant totalement sans démarquer. La silhouette se rapproche de la Clio, les flancs inférieurs sont plus marqués et une signature lumineuse avec la virgule à la sauce Talisman fait son apparition. A l'arrière, les feux ont été redessinés et se veulent plus horizontaux, comme s'ils pointaient le logo Renault. 

La version haut de gamme GT, qui est pour l'instant la déclinaison la plus sportive en attendant la R.S.) est encore plus agressive avec notamment une calandre en forme de nid d'abeille intégrant une barre noire, ainsi que des prises d'air élargies et des jantes aluminium de 18 pouces. A noter qu'en termes de dimensions, l'engin mesure désormais 4,35 mètres de long, 1,45 mètre de hauteur et voit sa largeur augmentée avec 1,59 mètre à l'avant et 1,58 à l'arrière. 


Un habitacle totalement nouveau

Plutôt réussie à l'extérieur, la Mégane quatrième génération l'est également dans son habitacle où elle change du tout au tout. L'ambiance se veut plus haut de gamme avec une instrumentation beaucoup plus verticale que par le passé, comme sur le dernier Espace et la nouvelle Talisman, avec notamment un écran tactile de 8,7 pouces qui prend position au milieu (mais qui est en option...). 

Le tout se veut donc plus épuré avec beaucoup moins de boutons sur la planche de bord et l'affichage tête haute est de la partie, comme sur la Mazda 3, grâce à une petite lame faite de polycarbonate sur laquelle les informations défilent devant le conducteur. 


Renault Mégane 2016

Jusqu'à 205 chevaux... pour le moment !

Sous le capot, Renault a prévu du lourd. Au programme : un bloc 1,6 litre essence de 205 chevaux couplé à une boite automatique EDC sept vitesses, le tout étant réservé à la finition GT. L'autre attraction est une motorisation hybride diesel - dénommée « Hybrid Assist » ) - prévue pour 2017 et à la puissance encore inconnue mais à la consommation de 3,0 l/100 km pour des rejets de CO2 de 76 g/km . 

Pour le reste, c'est du classique avec notamment trois blocs diesel avec un 1,5 litre de 90 et 110 chevaux et un 1,6 litre de 130 canassons au compteur et deux autres motorisations essence à 100 et 130 chevaux. A noter qu'une autre version diesel de 165 chevaux est également au programme pour la finition GT d'ici 2016, couplée à une boite EDC à six vitesses. 

Pour l'heure, aucun tarif n'a été annoncé pour cette nouvelle Mégane qui sera en vente en Europe à partir du mois de janvier 2016.