Salon de Francfort 2015 : Toyota Prius, place à la 4e génération !

Voir le site Automoto

Toyota Prius 2016
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-09-18T09:31:30.351Z, mis à jour 2015-09-18T09:43:01.736Z

Véritable star du stand Toyota, la nouvelle Prius a été dévoilée au grand public européen lors du Salon de Francfort 2015, tout en gardant une part de mystère sur ce qui se cache sous sa belle robe rouge.

Lancée en 1997, la Prius est sans aucun doute le modèle phare de Toyota, comme en témoignent ces 3,5 millions d'unités – environ – modèles vendus à travers le monde. Pour le Salon de Francfort 2015, le constructeur nippon a choisi de passer la quatrième sur sa berline hybride, six ans après le lancement de la troisième génération, afin de moderniser son engin et de continuer sa success-story. 

L'essai vidéo de la Toyota Prius rechargeable en 2010

Plus alléchante que par le passé

D'un point de vue purement esthétique, la Prius ne bouleverse pas ses codes, même s'il faut reconnaître que cette nouvelle génération est moins classique que sa devancière grâce à des traits un peu plus acérés, façon Toyota Mirai. L'avant se veut plus incisif, rappelant les dernières Auris, RAV4 et Yaris, tandis que l'allure générale est elle d'une carrosserie bi-corps avec une partie arrière loin de passer inaperçue et une lunette coupée en deux, donnant un côté haut-perché. 

A l'intérieur, la modernité semble de mise avec une planche de bord plus épurée et un équipement actualisé avec l'adoption du Safety Sense et donc d’un régulateur de vitesse adaptatif avec détection des piétons, d'un système de précollision ou encore de lecture des panneaux de signalisation.


Toyota Prius 2016

La promesse d'une mécanique hybride encore meilleure !

Pour le reste, Toyota n'en dévoile pas plus et il faudra attendre le 30 octobre et le prochain Salon de Tokyo pour en savoir d'avantage sur la fiche technique de cette Prius quatrième génération qui mesure 4,54 mètres de long, 1,76 mètre de large et 1,47 mètre de haut pour un empattement de 2,70 mètres.. Néanmoins, un quatre cylindres essence de 1,8 litre, couplé à un bloc électrique, et donnant une puissance totale d’environ 150 chevaux, serait de la partie. 

Par ailleurs, il est d'ores et déjà acquis que le nouvel engin du géant de Nagoya repose sur une toute nouvelle plateforme technique baptisée « TNGA » (pour « Toyota New Global Architecture ») et qu'il dispose d'une batterie nickel-métal-hydride pour l’autonomie en électrique – toujours non précisée – mais qui pourrait aller jusqu’à 25 km avec une consommation moyenne revue à la baisse et qui serait de l'ordre 2,5 l/100 km. La marque nipponne a également indiqué que sa berline consommera moins sur autoroute et sera plus nerveuse, laissant entrevoir de belles choses à venir.

Bonus - Essai Vidéo : Toyota Prius+, 1er monospace hybride (2012)


Avec de telles promesses, on comprend donc mieux pourquoi Toyota a déjà écoulé plus de huit million de voitures hybrides sur la planète. La nouvelle Prius devrait ne pas déroger à la règle avec un lancement prévu pour début 2016 à un tarif de départ avoisinant les 29.000 euros.