Salon de Genève 2010 : Mercedes F800 Style

Voir le site Automoto

Photo 19 : Mercedes F800 Style : Sculpturale
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2010-02-22T13:32:00.000Z, mis à jour 2010-02-22T13:32:00.000Z

Mercedes présentera au salon de Genève le concept Mercedes F800 Style, un coupé 4 portes aux lignes très travaillées, qui préfigure la remplaçante du coupé Mercedes CLS.

Avec ses lignes fuselées, sa poupe tombante, ses vitrages sans cadre et son allure très typée, la première génération de Mercedes CLS avait relancé la mode des coupés "berlinisants".


Le concept Mercedes F800 Style, encore plus sculptural, entend bien capitaliser sur le succès de la première génération. La ceinture de caisse haute, les vitrages réduits, le pavillon arqué et la ligne de toit fuyante répondent à l’appel, tandis que la robe apparait très travaillée, presque tourmentée.

Le long capot prend ainsi du relief, tandis que la calandre chromée, encadrée de projecteurs perçants, renonce à sa rigidité légendaire pour mimer la bouche pentagonale du coupé Mercedes SLS. La poupe parait un peu plus conventionnelle, même si le traitement très organique de la robe tranche avec les volumes structurés actuellement en vogue chez le constructeur. Une tendance qui devrait s’étendre rapidement à la série : véritable manifeste esthétique, ce concept iconoclaste égrènerait ainsi quelques sérieux indices sur les orientations stylistiques de la future Classe C annoncée pour 2014.


A l’accoutumée, les concepts frappés du « F » dépassent la simple fantaisie esthétique. Le concept Mercedes F800 Style ne déroge pas à la tradition, et présente quelques singularités techniques. Les portes arrière sur pantographe devraient rester une lubie architecturale, mais les entrailles de la bête dévoilent quelques pistes mécaniques appelées à voir le jour à moyen terme.


Présentée simultanément dans une version hybride (bloc V6 de 300 ch combiné avec un moteur électrique de 109 ch) et dans une variante plus prospective munie d’une pile à combustible, la Mercedes vaut également par sa technologie. La première combinaison autoriserait ainsi une consommation proche de 2,9 l/100km, tandis que la seconde, moins réaliste à court terme, permet de s’affranchir des rejets de CO2. Du moins de manière directe...

L’habitacle épuré fait franchit quant à lui un nouveau pas dans l’aide à la conduite : la voiture est ainsi apte à se mouvoir seule jusque 40km/h !


en savoir plus : Salon - Genève