Salon de Genève 2010 : Protoscar Lampo2

Voir le site Automoto

Photo 2 : Protoscar Lampo2 : la brute électrique
Par Said EL ABADI|Ecrit pour TF1|2010-02-09T14:39:00.000Z, mis à jour 2010-02-09T14:39:00.000Z

Protoscar dévoilera un drôle de spider électrique au Salon de Genève. Avec son look viril et provocateur, ce concept jaune vif est davantage un démonstrateur qu'un futur modèle de production.

Après la première mouture dévoilée l’an dernier, la firme suisse, qui aime décidément jouer à domicile, présentera une version revue de son roadster sur les bords du Léman.


Construit sur la plate-forme des Pontiac Solstice et Opel Speedster, cet étonnant concept baptisé Lampo2 arbore un look démonstratif et sans finesse qui transpire la testostérone. Avec son groin ouvert sur une calandre immense, ses projecteurs perchés sur le long capot et sa poupe fuselée dictée par l’aérodynamique, l’engin s’inscrit à mille lieues de la plastique sculpturale et féminine de la gracieuse Solstice qui lui sert de base.


Il faut dire que la vocation de cette machine au look bestial n’est pas de remporter un prix d’élégance, mais bien de marquer les esprits et de promouvoir le savoir faire de la société. Les entrailles de la bête dissimulent ainsi deux blocs électriques, situés à l’avant et à l’arrière, qui développent une puissance totale de 300 kW, soit environ 408 chevaux.


Des moteurs qui gratifient ce cabriolet biplace de 1.580 kg d’un couple "monstrueux" de 640 Nm. Ces propulseurs, qui tirent leur énergie de batteries lithium-ion d’une capacité de 32 kWh pour un poids avoisinant 300kg, confèrent à l’engin des performances étonnantes, avec un 0 à 100 expédié en 5 secondes.


Forte d’une autonomie de 200 km, la voiture pourra être rechargée en 10 minutes, mais uniquement avec les rares installations capables de fournir une puissance de 90 kW. Une durée de recharge fortement grevée sur une prise classique de 3,3kW…

Après les Tesla roadster, Fisker karma ou Venturi Fetish, ce spider confirme que les sportives électriques ont décidément le vent en poupe.

en savoir plus : Salon - Genève