Salon de Genève 2014 : Jaguar XFR-S Sportbrake, le vilain grand break

Voir le site Automoto

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-03-09T13:00:00.000Z, mis à jour 2014-03-09T13:00:00.000Z

L'ambitieuse Jaguar XFR-S Sportbrake, mêlant break et puissance, s'est montrée à l'occasion du salon de Genève 2014. Objectif ? Titiller les modèles allemands avec un moteur de 550 chevaux.

Break survitaminé
Comme promis, la Jaguar XFR-S Sportbrake, dont le pari osé est d’associer moteur capé et carrure de break, a été présentée à l’occasion du salon de Genève. En performance, cette imposante voiture peut atteindre 100 km/h en 4,8 secondes grâce à un moteur 5,0 litres V8 biturbo. A l’instar du nouveau coupé F-Type R, il affiche une puissance de 550 chevaux, au couple maximal de 680 Nm entre 2.500 et 5.500 tr/min.
> Voir la Jaguar XFR-S Sportbrake en photos officielles
On ne bride pas chez Jaguar
Avec un coeur aussi musclé, la Jaguar XFR-S Sportbrake risque de détonner sur le bitume. Preuve en est avec sa vitesse maximale de 300 km/h, limitée électriquement, là où les concurrents allemands doivent se contenter de 250 km/h (hors pack optionnel). En termes de consommation, cela se ressent puisque c'est du 12,7 litres pour 100 km avec des émissions de CO2 atteignant 297 g/km. Pour rappel, les standards allemands se situent aux alentours de 10 litres au 100.
Un look en béton armé
Niveau design, la Jaguar XFR-S Sportbrake ne renie pas son appartenance à la famille break. Pêle-mèle, elle arbore un bouclier avant aux entrées d'air hypertrophiées, des grilles en nid d'abeille, un logo "R-S" dans la calandre entourée de noir brillant, des ouïes de capot faisant leur apparition, tout comme les jupes latérales plus musclées et le diffuseur arrière avec ses quatre sorties d'échappement.
La commercialisation du break anglais débutera en juillet prochain.