Salon de Genève 2014 : La nouvelle Renault Twingo, grand retour en originalité

Voir le site Automoto

La Renault Twingo troisième génération au Salon de Genève 2014, le 4 mars
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-03-04T19:24:00.000Z, mis à jour 2014-03-05T14:17:08.000Z

Plus colorée, plus stylée, carrosserie 5 portes inédite et architecture à moteur arrière, la troisième génération de Twingo n'hésite pas à bousculer ses acquis afin de viser la place de numéro une des petites citadines en Europe.

La première génération au Salon de Paris avait émerveillé le public avec sa petite bouille avant-gardiste pour l'époque, conjuguée à une belle habitabilité. Cependant, après 14 de succès, Renault a voulu faire trop sérieux, enlevant le capital sympathie de la petite urbaine. Malgré le restylage de 2011, la sauce n'a pas pris. Alors le constructeur entame un virage à 90 degrés avec cette troisième mouture.

> Voir les photos officielles de la Renault Twingo 2014


La bouille de retour
Cela passe par le design extérieur, dont les proportions changent du tout au tout, à commencer par une longueur réduite de 10 cm (3,59 m). Le capot avant est réduit au minimum, le porte-à-faux arrière est affiné, le regard aux petits phares carrés se la joue R5, tout comme le hayon incliné. Fait inédit pour la Twingo, ce sont bien 5 portes qui sont proposées uniquement, avec les poignées de portes arrière dissimulées.

Petit clin d'oeil à la première génération, le lancement s'opère en quatre couleurs : Bleu, Blanc, Rouge (pour le côte français ?) et le jaune typique de Renault Sport. Comme la Clio, la personnalisation fera le bonheur des clients, via les baguettes de protections latérales, calandre, rétroviseurs, livrée intérieure ou bandes latérales.


Intérieur simple et coloré
L'intérieur est complètement différent de la génération actuelle, avec son petit volant, son compteur au contour débordant sur le reste des commandes logées au centre d'une planche de bord très verticale.

Les touches couleur carrosserie s'invitent partout (volant, contreportes, rangement de console, aérateurs, contour d'instrumentation) afin d'égayer l'ensemble. Selon la finition, la console centrale mue entièrement, de boutons classiques avec poste radio se combinant avec un smartphone, à l'écran tactile doté du système R-Link souligné des commandes de la Clio IV.


Deux moteurs essence seulement
Coté technique, Renault a fait le pari de caser le moteur à l'arrière avec son partenaire Daimler (pour ses smart fortwo et forfour), sous le coffre, qui malgré tout grandit de 170 à 219 litres. Cela permet d'avancer la cabine jusqu'au roues avant et agrandir l'espace de vie de 22 cm.

En raison de cette architecture, les moteurs seront uniquement essence et à 3 cylindres, un 1,0 litre atmosphérique "SCe" 70 chevaux/91 Nm et un plus vif 0.9 litres turbo "TCe" de 90 chevaux/135 Nm. Très urbaine dans sa conception, la Twingo III profitera également d'un diamètre de braquage raccourci à 8,65 mètres, et notez que ses roues arrière sont motrices, et non plus les roues arrière.

Exposée du 4 au 16 mars au Salon de Genève, la nouvelle Renault Twingo divulguera ultérieurement ses finitions et tarifs.