Salon de Genève 2015 : Hyundai Tucson, la renaissance du mini Santa Fe

Voir le site Automoto

Hyundai-Tucson-Salon-Gen-ve-2015-10
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-03-05T17:11:00.000Z, mis à jour 2015-03-05T17:26:12.000Z

Hyundai a profité du Salon de Genève 2015 pour donner une troisième vie à son Tucson, un nouveau SUV compact au style agressif qui ira sans doute titiller le Renault Kadjar sur le marché.

Chez Hyundai, le Santa Fe, ce SUV aux lignes sculptées et lancé sur le marché en 2000, a longtemps fait figure de référence avant de s'essouffler face à d'autres stars d'un marché de plus en plus prisé. Son petit frère, le Tucson, a connu la même trajectoire après son apparition en 2004 et la deuxième génération baptisé ix35 n'a malheureusement pas inversé la tendance. Les choses pourraient néanmoins changer pour ce SUV compact qui, pour sa troisième vie, est revenu aux sources en reprenant son nom originel pour le Salon de Genève 2015.

>> Le Hyundai Tucson en photos au Salon de Genève 2015

>> Le Hyundai Tucson 2015 en images officielles

Esthétiquement très alléchant
D'un simple coup d'œil, la dernière mouture concoctée par Hyundai attire l'attention, notamment grâce à sa gueule, agressive, qui accueille une calandre imposante en trapèze, ainsi qu'à des optiques plus grandes mais aiguisés. Les passages de roues sont quant à eux plus marqués, le vitrage latéral réduit et les feux arrière plus pêchus, confirmant ainsi la ligne esthétique réussie du Tucson.

Avec ses 4,47 mètres de long, son 1,85 mètre de large et son 1,64 mètre de hauteur, le Tucson entend bien jouer dans la cour du Renault Kadjar, qui pointe à 4,45 mètres de longueur, 1,80 mètre de largeur et 1,60 mètre de hauteur. Pour se faire, il mise sur une habitabilité accrue à l'intérieur - très sobre - et un coffre affichant une capacité de chargement de 513 litres (son rival tricolore atteint les 475 litres).

Petit détail qui fait également la différence par rapport au dernier né du constructeur au losange : les sièges arrière, inclinables en trois positions, système qui n'est pas disponible sur le Kadjar. La liste d'équipements est également plutôt bien fournie avec au programme des sièges chauffants et ventilés, un hayon à ouverture électrique, un freinage automatique d'urgence avec détection des piétons ou encore une aide au stationnement qui se fait de manière autonome.

Les motorisations, seul petit point noir
Très agréable sur le plan esthétique, le Tucson déçoit quelque peu concernant sa partie mécanique. Sous le capot prennent place les mêmes motorisations présentes sur le ix35, à savoir le quatre cylindres en ligne essence de 135 chevaux et les trois diesels de 115, 136 et 184 chevaux qui affichent tout de même une consommation moyenne allant jusqu'à 5,2 l/100 km et 135 g/km de CO2 rejetés.

Heureusement, la marque sud-coréenne n'a pas totalement fait du neuf avec du vieux en proposant un tout nouveau bloc essence GDI suralimenté et capable de cracher 176 canassons. En revanche, si ce tout dernier moteur peut être couplé à une boîte automatique double embrayage sept vitesses ou à une transmission manuelle à six rapports, sa consommation demeure toujours inconnue.

Le constat est le même en matière de prix, qui n'a toujours pas été dévoilé. Seule certitude : ce Hyundai Tucson troisième génération arrivera dans nos concessions européennes lors de la deuxième partie de l'année 2015 et peut d'ores et déjà se laisser admirer au Salon de Genève 2015 qui a ouvert ses portes ce jeudi 5 mars.

Le nouveau Hyundai Tucson au Salon de Genève 2015

Hyundai Tucson 2015 : premier teaser officiel

en savoir plus : Salon - Genève