Dans l'actualité récente

Salon de Genève 2015 : Lotus Evora 400, la plus puissante de l'histoire

Voir le site Automoto

Lotus-Evora-400-Salon-Gen-ve-2015-06
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-03-06T10:45:00.000Z, mis à jour 2015-03-11T18:39:53.000Z

Lotus a décidé de frapper fort lors du Salon de Genève 2015 en ramenant sa nouvelle Evora 400, un coupé sportif à la gueule de supercar qui est l'engin le plus puissant de la marque britannique grâce à son V6 de 3,5 litres suralimenté développant 406 chevaux.

Il y a six ans, Lotus lançait sur le marché l'Evora, un coupé à la fois sportif et bourgeois qui s'est déclinée en 2010 dans une version S, plus puissante. Mais pour le Salon de Genève 2015, la marque anglaise a décidé de passer la vitesse supérieure en créant le bolide le plus puissant de son histoire, un engin qui répond au nom d'Evora 400 et qui ne manque pas d'atouts pour plaire au grand public.

>> La Lotus Evora 400 en photos au Salon de Genève 2015

>> La Lotus Evora 400 en photos officielles

Un style très aguicheur
D'un simple coup d'œil, il est facile de constater à quel point cette nouvelle mouture signée Lotus s'est radicalisée. Certes, le constructeur britannique reprend les bases de "l'Evora classique". Mais pourquoi changer une formule gagnante quand celle-ci vous délivre un petit bijou sur quatre roues ? Paré d'un bouclier plus ajouré avec des entrées d'air rectangulaires et rehaussées et de petits LED de chaque côté, le dernier bolide de la firme basée à Hethel dispose d'une gueule de supercar prête à avaler le bitume. L'arrière du véhicule prolonge ce sentiment de sportivité avec un aileron scindé en deux parties, un diffuseur qui ne passe inaperçu et une sortie d'échappement située en position centrale.

Si l'extérieur, bien que réussi, peut susciter un sentiment déjà-vu, l'habitacle se voit en grande partie bouleversé par l'arrivée d'un nouveau tableau de bord, plus épurée, et une console centrale révisée avec une rangée de boutons situées au-dessus de l'écran. Pour le reste, c'est un mélange à la fois classique et efficace avec un volant en magnésium, des sièges Recaro plus léger, de l'Alcantara ou du cuir écossais (au choix) mais surtout, un espace encore plus grand pour les passagers arrière. Preuve qu'il est possible d'allier sportivité et habitabilité.

406 chevaux et un 0-100 km/h en 4,2 secondes
Esthétiquement très alléchant, l'Evora 400 dispose d'une artillerie de choix dans ses entrailles. Au menu : un V6 de 3,5 litres suralimenté crachant 406 chevaux à 7.000 tr/min pour un couple qui atteint 410 Nm entre 3.500 et 6.500 tr/min. Des chiffres flatteurs qui se reflètent une fois au volant avec un 0-100 km/h expédié en 4,2 secondes pour une vitesse maximale de 300 km/h pour un poids à sec de 1.415 kg, soit 22 kilos de moins que l'Evora S.

Mécaniquement bien huilée, l'engin dispose également de freins au diamètre augmenté, d'un différentiel à glissement limité Torsen et d'un appui aérodynamique augmentant de 32 kg une fois que le compteur de vitesse affiche 240 km/h. De quoi faire parler la poudre une fois le fauve lâché sur la route !

Pour l'instant, aucun prix n'a été affiché par Lotus pour son nouveau modèle qui arrivera dans nos concessions européennes à partir de cet été. Il faudra donc attendre encore un peu avant de faire cramer la gomme sur le bitume mais pour patienter celles et ceux qui ont déjà craqué pour l'Evora 400, l'engin peut se laisser contempler au Salon de Genève 2015 qui a ouvert ses portes au grand public le 5 mars dernier.

Vidéo bonus - No Limit : la Lotus Exige LF1 sur circuit (Automoto - 2014)

en savoir plus : Salon - Genève