Dans l'actualité récente

Salon de Genève 2015 : Opel Corsa OPC, la bombinette allemande survitaminée (+ vidéo)

Voir le site Automoto

L'Opel Corsa OPC, version sportive de 207 chevaux présentée au Salon de Genève le 3 mars 2015
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-03-05T13:41:00.000Z, mis à jour 2015-03-05T14:04:44.000Z

Après être passée à la cinquième génération en 2014, l'Opel Corsa a débarqué au Salon de Genève 2015 en version sport OPC, un bolide à la gueule dynamique et au moteur essence turbo de 1,6 litre dopé à 207 chevaux.

En offrant une cinquième vie à sa Corsa lors du Mondial de l'Automobile 2014, Opel a frappé un joli coup sur le marché des citadines européennes. Pour le Salon de Genève 2015, le constructeur allemand a décidé de passer la vitesse supérieure en emmenant dans ses bagages la version sportive de sa mouture, la Corsa OPC, et force est de constater que l'engin a quelques atouts sur la pédale pour plaire au grand public.

>> L'Opel Corsa OPC 2015 en images officielles

207 chevaux sous le capot
Esthétiquement, cette dernière mouture signée Opel n'est pas surprenante mais vraiment agréable au premier coup d'œil. Le faciès se veut plus musclé avec une prise de capot, une grille de calandre en forme de nid d'abeilles et des bas de caisse affirmés. Des jantes 16 pouces sont également de la partie et l'arrière bombe le torse avec un petit becquet de toit et une double sortie d'échappement intégré au diffuseur. A l'intérieur, le constat est le même avec des sièges Recaro, un volant cuir à méplat, un pédalier sport et un levier de vitesses badgé OPC qui font office de nouveautés.

Sous le capot, en revanche, l'heure est au changement, du moins en partie. Le quatre cylindres essence turbo de 1,6 litre est toujours là mais souffle plus fort avec une puissance grimpant de 192 à 207 chevaux pour un couple maximal de 245 Nm, ce qui surpasse sur le papier les rivales françaises Renault Clio R.S. et Peugeot 208 GTi qui crache 200 canassons. Le duel se poursuit également au niveau de la boite de vitesses, manuelle et à six rapports pour l'allemand alors que les tricolores bénéficient d'une transmission à double embrayage.

Plus gourmande que les rivales françaises
Avec une telle cavalerie sous le capot, la bombinette teutonne peut ainsi galoper jusqu'à 230 km/h avec un 0-100 km/h abattu en 6,8 secondes, soit autant que la 208 GTi mais un dixième de plus que la R.S. En matière de consommation, l'écart avec les françaises est toutefois plus conséquent, le bolide de Renault consommant en moyenne 6,3 l/100 km (144 g/km de CO2 rejetés) quand celui de Peugeot avale 5,9 l/100 km (139 g/km rejetés. L'allemande se veut plus gourmande avec du 7,5 litres au 100, ce qui équivaut à 174 g/km de CO2 rejetés.

Le match entre la France et l'Allemagne est donc lancé, d'autant que cette citadine survitaminée débarquera dans nos concessions à partir du printemps prochain et est d'ores et déjà ouverte à la commande avec un tarif de départ de 23.800 euros... hors malus écologique.

L'Opel Corsa OPC au Salon de Genève 2015

L'Opel Corsa OPC 2015 en action dans sa version camouflée !
en savoir plus : Salon - Genève