Dans l'actualité récente

Salon de Genève 2015 : Toyota Avensis, restylée pour survivre

Voir le site Automoto

Toyota Avensis Genève 2015
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-03-12T15:29:00.000Z, mis à jour 2015-03-14T13:15:58.000Z

A l'occasion du Salon de Genève 2015, la troisième génération de la Toyota Avensis s'est offert un nouveau restylage dans ses variantes "berline" et "break" avec plusieurs changements esthétiques au programme ainsi que deux nouvelles motorisations diesel.

Si Honda a laissé tomber son Accord pour le continent européen, Toyota a décidé de ne pas suivre la trajectoire de son rival avec son Avensis. Preuve en est : la troisièmé génération du modèle japonais a fait l'objet d'un second restylage dans ses variantes "berline" et "break" pour le Salon de Genève 2015, même si ce lifting est plus synonyme de survie que de nouveau départ pour l'engin nippon.

>> La Toyota Avensis en photos au Salon de Genève 2015

Une minois retravaillé
D'un point de vue purement esthétique, cette Avensis millésime 2015 est assez remaniée, notamment au niveau du faciès qui accueille une calandre plus affinée comme les dernières Auris et Yaris, quand le bouclier plus musclé évoque la Mirai, la nouvelle petite merveille à hydrogène de Toyota. A l'arrière, la poupe adopte une posture plus élancée et les feux intègrent la technologie donnant à l'engin une signature lumineuse.

Si le changement est à l'ordre du jour au niveau de la carrosserie, il en est de même une fois dans l'habitacle. La planche de bord est nouvelle, plus anguleuse, et l'instrumentalisation se veut plus sportive avec des compteurs logés dans des fûts. Les sièges ont été revus pour être rendus plus confortables, de même que l'insonorisation grâce à l'emploi d'isolants et de joins plus épais.

Deux nouveaux moteurs diesel
Plutôt réussi jusqu'ici, ce restylage de l'Avensis est également plutôt alléchant sous le capot. Au programme : deux nouvelles motorisations diesel, à commencer par le nouveau bloc 1,6 litre D-4D de 112 chevaux pour un couple de 270 Nm capable d'abattre le 0-100 en 11,4 secondes pour une vitesse maximale de 180 km/h et 108 g/km de CO2 rejetés.

A ses côtés prend place le 2,0 litres D-4D de 143 chevaux et au couple de 320 Nm, ce qui permet au bolide d'avaler le 0-100 km/h en 9,5 secondes pour une vitesse de pointe de 200 km/h et une consommation moyenne en baisse : 4,5 l/100 et 119 g/km de CO2 rejetés. En version essence, seul le 1,8 litre 147 chevaux sera disponible sur le marché français avec une consommation moyenne de 6,0 litres/100.

Pour l'heure, Toyota n'a pas encore communiqué de prix pour ce restylage en règle mais il est acquis que l'Avensis débarquera dans nos concessions européennes au cœur de l'été 2015. En attendant, pour les plus curieux d'entre vous, le modèle est encore au Salon de Genève sur le stand du géant de Nagoya et ce jusqu'au 15 mars prochain.

en savoir plus : Salon - Genève