Salon de Genève 2017 : RUF CTR, le supercar rétro hommage à la Yellow Bird

salon-de-geneve-2017-ruf-ctr-supercar-retro-hommage-a-yellow-bird-9554811
Hommage total à la célèbre Yellow Bird élue Voiture la plus rapide du monde en 1987, cette RUF CTR mari fibre de carbone pour un cocktail rétro-moderne détonnant au Salon de Genève.

Modifier une Porsche est un exercice particulier. Si Singer préfère le rétro haut de gamme et Techart la performance pure, RUF a décidé de jouer sur les deux tableaux pour le 30ème anniversaire de la CTR.

Première vraie voiture

Après trois décennies de modifications de Porsche 911, le préparateur allemand a donc décidé de construire son propre véhicule. Châssis et carrosserie en carbone ont été retenus, mais pour le style, c’est la bonne vieille Yellow Bird - exécution tuning de 1987 à 29 exemplaires de la 911 Carrera 3.2 - qui transpire à 99%, avec toutefois l’intégration de phares à diodes, de jantes plus conséquentes de 19 pouces et d’un rétroviseur côté passager.

Toujours en position arrière, le moteur flat-six (six cylindres à plat) n’est pas de source Porsche mais maison, de 3,6 litres délivrant 710 chevaux, contre 470 pour la grand-mère et un couple de 880 Nm, pour un poids quasi similaire de 1,2 tonne. La CTR 2017 envoie ainsi le 0-100 km/h en 3,5 secondes, le 0-200 km/h en 9 secondes et pourrait atteindre les 360 km/h (342 km/h en 1987). La consommation moyenne est de 12,8 l/100 km pour 306 g/km de CO2, mais là n’est pas l’essentiel.

l’actuelle Porsche 911 Turbo S, version la plus puissante de la gamme, revendique 580 chevaux pour 1.680 kg, un 0-100 en 3,1 secondes et 318 km/h en pointe. Un poids lourd causé par les 4 roues motrices et la transmission PDK, là où RUF garde la propulsion et une boîte mécanique classique 6 rapports couplée à un différentiel à glissement limité. Les freins se sont cependant mis aux normes du XXIè siècle, avec un diamètre de 380 mm, étriers 6 pistons (4 à l’arrière) et disques carbo-céramique.

La RUF CTR présentée en avant-première lors de ce Salon de Genève 2017 sera produite à 30 unités, à partir de 2018, chez le constructeur à l’usine de Pfaffenhausen (Allemagne). Pas de prix, mais il serait de 500.000 euros.


News associées