Salon de Genève 2017 : Toyota Yaris restylée, de la gueule et enfin du sport

Voir le site Automoto

Toyota Yaris Salon Genève 2017
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2017-03-08T09:20:57.427Z, mis à jour 2017-03-08T10:51:54.104Z

Pour son deuxième restylage orchestrée pour la première fois au salon automobile suisse, la troisième génération de la citadine Toyota Yaris améliore son style et accueille une nouvelle version sportive GRMN inspirée du rallye.

Toujours plus populaire en France (15è vente en 2016), la Yaris ne compte pas se reposer sur ses lauriers et propose en 2017 une refonte importante.

De la gueule et du dynamisme

Née sage en 2011, la citadine japonaise devient davantage agressive dans ce deuxième coup de bistouri, lui conférant un faciès à la bouche surdimensionnée, un museau plus marqué avec le logo Toyota au centre, des optiques au fond revu, des antibrouillards désormais accompagnés des feux diurnes à diodes, tandis que la couleur biton se généralise et des jupes latérales viennent s’ancrer sur les flancs.

Mais l’évolution la plus notable sont indéniablement les feux arrière grossissant avec une invasion sur la porte de coffre et des lignes répétant la proue. L’habitacle ne change lui guère - Toyota l’avoue en racontant “préserver l’originalité et la modernité de la Yaris" - que par de nouveaux compteurs avec petit écran central entre la vitesse et le compte-tours, ainsi que de nouvelles selleries et matériaux.

Sous le capot de cette Yaris millésime 2017, un nouveau moteur essence 1,5 litre 111 chevaux/136 Nm vient remplacer l’ancien 1,33 litre 99 ch/125 Nm, améliorant les performance mais aussi la consommation moyenne théorique avec 4,8 à 5,0 l/100 km (selon la boîte CVT ou manuelle 6 vitesses) contre 5,5 l/100 km auparavant (108-112 g/km contre 114). La version hybride reste au catalogue, plus silencieuse selon Toyota, le bloc 3 cylindres essence 1,0 litre 69 ch aussi, mais c’est une sportive qui animera le sommet de la gamme.

► Voir la Toyota Yaris 2017 en photos


Toyota Yaris Salon Genève 2017

Une version sportive !

La Yaris GRMN (renvoyant à la sous-marque Gazoo Racing engageant depuis cette année la voiture en championnat du monde des Rallyes WRC) vient poursuivre la montée en puissance débutée au Japon où une version Turbo de la Vitz - c’est son nom original - de 152 chevaux testait les amateurs de petite sportive depuis quelques années.

Avec un nouveau moteur essence 4 cylindres suralimenté de 1,8 litre, la GRMN - on réflechit toujours à sa prononciation… “Greumeuneu” ou “G-R-M-N” ? - la puissance se fixe à 210 chevaux, au travers d’une boîte manuelle classique à 6 rapports. Le 0-100 km/h de cette petite pépite serait de 6,7 secondes.

Par contre, la Yaris GRMN ne sera vendue qu’à partir de 2018. La panoplie esthétique comprendra jantes 17 pouces 7 branches, calandre en nid d’abeille, mini-diffuseur, becquet de toit, optiques fumées, sièges spécifiques, volant récupéré sur la GT86, pédalier aluminium et nouveaux compteurs. Prix estimé : environ 27.000 euros.

Sur le même stand, la Toyota Yaris qui débutera au printemps en France (à partir de 14.000 euros environ) se complète du concept-car futuriste 3 places i-TRIL, illustrant la voiture urbaine de l’avenir avec un esprit Renault Twizy. En plus massif.

[L'essai vidéo Automoto de la Yaris hybride de 2012]


[Le duel des rivales Citroën C3 et Renault Clio]


en savoir plus : Salon International de l'Automobile de Genève