Salon de Pékin 2012 : Renault Talisman, de la Corée à la Chine

salon-de-pekin-2012-renault-talisman-de-coree-a-chine-6960892
La mondialisation dans toute sa bizarrerie, cette Renault Talisman n'ayant de français que le logo. Version rebadgée de la coréenne Samsung SM7, la berline s'exporte hors de Corée pour tenter l'aventure chinoise à Pékin.
Vendue à l'origine en Corée sous le nom de Samsung SM7, cette grande berline devient Renault Talisman en Chine.

Made in Korea


"Le lancement du modèle phare de Renault en Chine", c'est ainsi que Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, a qualifié sa nouvelle Talisman à l'ouverture du Salon de Pékin 2012. Sauf que la berline tient plus de Nissan que de Renault. En effet, le modèle est basé sur la Nissan Teana, et baptisée Renault-Samsung SM7 à l'origine pour la Corée du Sud, avec carrosserie spécifique. Devant les ventes décevantes, le constructeur a décidé d'envoyer une partie de la production à l'export, pour la Chine, sous le nom de Renault Talisman. Seule différence entre les deux modèles, le logo !


La Renault-Samusng SM7, lancée en 2011.

Invasion du marché chinois ?


Avec seulement 24.300 unités vendues, Renault ne représentait que 0,14% du marché automobile chinois en 2011. Une poussière, malgré des ventes quadruplées en 2 ans. Mais la marque au losange fait son nid lentement mais sûrement, encore pénalisé par l'absence d'usine locale, nécessaire pour s'octroyer les onéreux frais d'importation et de douane. Pour 2012, Renault compte augmenter ses ventes de 73%, grâce à cette Talisman, mais aussi par le déploiement de nouvelles concessions à travers le pays, de 80 en 2011 à 170 dans trois ans.

Et pas question de voir cette Renault Talisman en Europe, mais le Moyen-Orient pourrait en profiter d'ici quelques temps pour remplacer la Safrane, basée sur l'ancienne Samsung SM7.

News associées