Salon Genève 2016 : Hyundai Ioniq, la grande rivale de la Toyota Prius ?

Voir le site Automoto

Hyundai Ioniq Salon Genève 2016
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-03-04T09:54:00.065Z, mis à jour 2016-03-04T09:54:00.065Z

Hyundai dévoile au Salon de Genève, la Ioniq en version électrique, hybride et hybride rechargeable. La nouvelle coréenne désire concurrencer la Toyota Prius, mais en a-t-elle la calandre ?

Hyundai a attendu le Salon de Genève qui se tient du 1er au 13 mars 2016 pour dévoiler en première mondiale la Hyundai Ioniq. 


L’hybride face à la concurrence 

La firme de Corée du Sud a dévoilé ses nouveaux modèles électrique, hybride et hybride rechargeable. La société de Séoul a annoncé lancera dans un premier temps la version hybride, probablement pour affronter au mieux sa concurrente nippone. Les versions électrique et hybride rechargeable, suivront dans cette ordre par contre la marque n’a toujours pas annoncé de dates précises pour ses trois versions. 

Les moteurs ont déjà été dévoilés, mais un rappel ne fait pas de mal. L'hybride dispose d’un bloc essence GDI de 1,6 litre qui délivre 105 chevaux, et un moteur électrique qui fournit 44 ch. La puissance du système combiné atteint 141 ch avec un couple de 170 Nm, pour d'émissions de CO2 de 79 g/km. A titre comparatif la Toyota Prius délivre 122 chevaux pour des émissions de CO2 à 70 g/km

Hyundai Ioniq, en images, au le Salon de Genève 2016


Hyundai Ioniq Salon Genève 2016

Quid de la version électrique et hybride rechargeable ?

La version hybride rechargeable s’offre une autonomie en « tout-électrique » de 50 km, grâce à une batterie de polymère de 8,9 kWh lithium-ion plus grand. Dans cette configuration, les émissions de CO2 ne dépassent pas les 32 g/km, selon Hyundai. Pour ce modèle, le moteur électrique de 61 chevaux est couplé au bloc 1,6 GDI quatre cylindres de 105 ch pour un couple de 147 Nm et délivre en puissance combiné 176 ch. 


Hyundai Ioniq Salon Genève 2016

 Enfin, la version la plus intéressante est sans doute la Ioniq électrique qui a 250 km d’autonomie selon la marque de Séoul. La propulsion électrique s’offre une puissance de 120 chevaux pour 295 Nm. La Hyundai électrique peut atteindre en vitesse maximale 165 Km/h. Aucune date n’a été annoncée ni aucun prix mais il faut s’attendre à débourser 30.000 euros pour s’offrir la citadine coréenne.  


en savoir plus : salon de geneve