Scandale Volkswagen : 430 000 voitures millésime 2016 ont triché sur le CO2

Voir le site Automoto

La nouvelle Volkswagen Polo GTi restylée en photos au Mondial de l'Auto 2014.
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-11-14T10:28:14.478Z, mis à jour 2015-11-14T10:55:25.805Z

Volkswagen a indiqué, ce vendredi, que sur ses 800 000 modèles concernés par les tricheries aux émissions de CO2, 430 000 sont des véhicules de millésime 2016.

Le constructeur allemand reconnaissait, le 3 novembre dernier, avoir trompé environ 800 000 clients au sujet des émissions de CO2. Ce vendredi, Volkswagen publie un communiqué, venant préciser ses précédentes déclarations, dans lequel on fait état de 430 000 voitures datées de l’année 2016.

Les modèles ont été identifiés

Ce document s’accompagne d’une liste dressée par Volkswagen, pour le moins exhaustive puisque pas moins de 32 modèles ‘défaillants’ ont été répertoriés –de toute motorisation et transmission confondue- Skoda, Volkswagen, Audi… l’affaire n’épargne aucune marque du groupe, aucun segment. Parmi les autos affectées, on notera la présence des Audi A1, Seat Leon, Seat Ibiza, Volkswagen Golf ou encore Volkswagen Scirocco. La firme de Wolfsbourg joue cette fois la carte de la transparence.

Les propriétaires de ces voitures sont invités à se rendre dans les prochains jours sur le site internet Volkswagen de son pays. Il leur suffira d’entrer le numéro d’identification du produit pour savoir si leur véhicule est touché par ces irrégularités. Volkswagen annonce par ailleurs avoir débuté les discussions avec les autorités de chaque pays, pour prendre en charge –comme elle s’était engagée- tous surcoûts éventuels portés sur les vignettes de ces clients

Volkswagen, pris dans la tourmente depuis presque deux mois, ne cesse d’être l’objet de toutes les attentions. Hier on apprenait en effet, que des employés avaient saisi la Commission Européenne il y a déjà quatre ans, au sujet de cette affaire.