Scandale Volkswagen : déjà coupable en 1974 pour les mêmes actions !

Voir le site Automoto

1967 1974
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2015-09-25T15:23:01.620Z, mis à jour 2015-09-25T16:23:59.419Z

Le constructeur automobile allemand a déjà payé une amende pour avoir enfreint les lois sur la pollution de l'air dans les années 70.

Ce n’est pas la première fois que la marque de Wolfsburg a un problème avec les normes de pollution.

Scandale Volkswagen : les excuses de l'ex-PDG Martin Winterkorn


Défiance similaire pour Volkswagen en 1974

En exhumant le Wall Street Journal et New York Times du 13 mars 1974, les férus d’histoires croustillantes se retrouvent nez à nez avec une histoire similaire à celle qui déferait l’actualité automobile depuis plus d’une semaine.  À l'époque, l'affaire été rangé du côté des brèves : « Volkswagen of America et sa société mère allemande ont accepté aujourd'hui de payer 120.000 dollars d'amende pour avoir violé les lois sur la pollution de l'air avec quatre de ses modèles de voiture de 1973. »

Avec l’inflation, l’amende correspondrait aujourd’hui à environ 670.000$. A l’époque le constructeur avait omis « d'aviser l'agence d'avoir installé des dispositifs éteignant automatiquement les systèmes antipollution à basse température.» Cela rappelle vaguement quelque chose….


Das Skandal Auto

Quant à la tricherie actuelle, celle de 2015, le quotidien Die Welt, assure que le gouvernement allemand et même Bruxelles étaient au courant de la malveillance de Volkswagen sur ces moteurs diesel. D’après le journal allemand les pratiques mises en cause dans le scandale éclaboussant le constructeur étaient connues depuis longtemps par l'exécutif allemand et la Commission européenne.

Le 28 juillet dernier, les Verts allemands soulevaient justement le problème des technologies permettant de détecter si un véhicule passe un test et, en conséquence, de réduire les émissions polluantes. Dans sa réponse, le ministère allemand des Transports avait implicitement reconnu l'existence de cette technologie.


La tache d’huile du scandale Volkwsagen va continuer de faire couler beaucoup d’encre.