Scandale Volkswagen : Les Etats-Unis réclament 20 milliards de dollars

Scandale Volkswagen : Les Etats-Unis réclament 20 milliards de dollars
Les États-Unis ont lancé lundi une procédure judiciaire suite au trucage des moteurs diesel reconnu en septembre par le groupe allemand. Volkswagen risque au moins 20 milliards de dollars d’amende.

Le groupe allemand aura beaucoup de mal à se relever de cette fraude.

Scandale Volkswagen : les excuses du PDG Martin Winterkorn


Les Etats-Unis porte plainte contre Volkswagen

Le 20 septembre, le plus gros scandale de l’histoire de l’automobile éclate. Volkswagen reconnait avoir installé un logiciel fraudeurs désactivant les dispositifs antipollution dans ses véhicules diesels. Le logiciel équipe 11 millions de voitures dans le monde. Lundi 4 janvier 2016, suite à ce scandale, la justice américaine officialise le lancement d'une procédure réclamant des dommages et intérêts pouvant s'élever à au moins 18,5 milliards d’euros, pour violation des lois anti-pollution.

Le ministère de la Justice et l'Agence américaine de l'Environnement réclament 30.124 euros pour chaque véhicule affecté plus 2.548 euros par logiciel installé. Volkswagen a mis de côté 6 milliards d'euros en prévision d’amendes futures. «Nous allons lire et examiner la plainte», a déclaré Eric Felber, porte-parole du groupe, ajoutant que Volkswagen «coopère étroitement avec les autorités américaines».


Baisse des ventes en France pour Volkswagen

Volkswagen, première marque étrangère, a perdu son avance après le scandale des moteurs diesel truqués à partir d’octobre. La marque allemande ne progressant que de 3% à 144.105 véhicules. Le décalage est important par rapport au marché qui s'envole, de 12,5%. En un an, le groupe allemand perd deux points de parts de marché dans l'Hexagone. Une première pour le groupe pressenti pour détrôner Toyota sur le marché automobile international.

No Limit - Exclu : L'essai de la Volkswagen Golf GTI Clubsport


News associées