Scandale Volkswagen : Des fonctionnaires européens à l'origine des révélations dès 2011

Voir le site Automoto

Soupçons de fraude concernant 20 assistants du FN au Parlement européen
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2015-11-13T18:10:10.262Z, mis à jour 2015-11-13T18:13:38.788Z

Le chef de l'autorité californienne de l'environnement (CARB) a déclaré le 13 novembre 2015 que des fonctionnaires européens ont alerté une ONG, et sont ainsi à l'origine des révélations sur les moteurs truqués de Volkswagen.

La Commission européenne était au courant depuis 2011.

Scandale Volkswagen : les excuses du PDG Martin Winterkorn

Au courant depuis 4 ans !

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire économique allemand WirtschaftsWoche, Mary Nichols, chef de la CARB a confié : « Ce sont des fonctionnaires de l'administration de l'UE qui ont alerté l'organisation environnementale américaine ICCT sur de possibles tricheries aux émissions d'oxydes d'azote ».  Selon le magazine, les fonctionnaires sont allés voir initialement la Commission Européenne en 2011 pour dénoncer les manipulations dans les mesures d'émissions chez plusieurs constructeurs automobiles. Le commissaire à l'Industrie en 2011, l'Italien Antonio Tajani, était l’un des premiers au courant, mais aucune suite n'a été donnée. 

Les fonctionnaires étaient « si frustrés de l'inaction de la Commission » qu'ils se sont tournés vers l'ICCT. C’est une information à prendre avec des pincettes. Toujours selon le quotidien allemand les connaissances de la Commission de Bruxelles, sur la fraude « prêtent à confusion ».  La lettre adressée au commissaire de l’Industrie, en 2011, l’avertissait sur la modification de la pression des pneus  et non sur la présence de logiciels de trucage.


L’Union Européenne a-t-elle maquillé les faits ?

« Si cette information est confirmée, cela signifie que l'ancien et l'actuelle commissaire à l'Industrie, respectivement M. Tajani et Mme (Elzbieta) Bienkowska, ont maquillé les faits et ont sciemment menti devant le Parlement européen », ont réagi dans un communiqué deux eurodéputés verts, Yannick Jadot et Karima Delli.

Les moteurs diesel sont-ils vraiment polluants ?