Scandale Volkswagen : Les ingénieurs passent aux aveux

Voir le site Automoto

7781555 12056604
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2015-10-05T14:01:01.878Z, mis à jour 2015-10-05T14:03:33.031Z

D’après le quotidien Bild, plusieurs ingénieurs de Volkswagen ont reconnu avoir installé le logiciel truqueur dans les moteurs diesel de la firme allemande.

Après les foudres du scandale, les membres de Volkswagen passent au confessionnal.

Scandale Volkswagen : les excuses du PDG Martin Winterkorn


Confession sur l’oreiller sous le capot

Les différents services chargés d'enquêter en interne sur l'affaire, « ont déjà reçu de premiers aveux », selon le journal <em>Bild</em>. Le quotidien ajoute que : « Plusieurs ingénieurs ont témoigné avoir installé le logiciel truqueur en 2008 ». Toujours d’après le journal allemand, certains d'entre eux ont expliqué qu'il était techniquement impossible de fabriquer le moteur EA 189 en respectant à la fois les plafonds d'émissions de gaz polluants et les impératifs de coûts.

 C’est devant cette incapacité technique que les protagonistes ont décidé d'avoir recours au logiciel truqueur.



Douze responsables seulement ?

Pour le moment, Volkswagen a désigné les responsables du « Dieselgate ». Le groupe a suspendu certains salariés et pointe du doigt «un petit groupe de personnes».  La presse allemande a évoqué une douzaine de responsables dont le chef des activités de recherche-développement de la filiale Audi. Les aveux déjà recueillis n'ont pas apporté d'éclaircissement sur l'identité des commanditaires de l'installation du logiciel.

Depuis la semaine dernière, Volkswagen a avoué qu’au niveau mondial, 11 millions de véhicules seront rappelés pour se mettre aux normes. En France, où près d'un million de voitures sont concernées, un site internet et un numéro vert (0805.805.200) on été mis en place pour les particuliers. 

Scandale chez Volkswagen : plus de 900.000 véhicules vendus en France sur le point d'être rappelés