Dans l'actualité récente

Matthias Müller nommé nouveau PDG de Volkswagen

Voir le site Automoto

Matthias Muller2
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2015-09-25T10:20:55.622Z, mis à jour 2015-09-26T07:41:00.112Z

Le patron de Porsche Matthias Müller a été désigné pour reprendre le contrôle de Volkswagen. Pourra-t-il réussir à redresser le guidon après le plus grand scandale éclaboussant l’industrie automobile allemande ?

Dans la tempête, Matthias Müller est-il le capitaine qui sauvera Volkswagen du naufrage ?

Les excuses de l'ex-PDG Martin Winterkorn le 23 septembre 2015


Müller, le successeur logique

Le nom de Müller circulait depuis deux jours comme successeur potentiel. Depuis la démission de Winterkorn, qui a pris la pleine responsabilité du scandale des moteurs truqués, l’avenir de la marque allemande semble de plus en plus se dessiner. A 9h ce matin, c’est de la façon la plus logique et la plus pragmatique possible que le conseil de surveillance de groupe allemand a choisi Matthias Müller, un ponte de l’industrie automobile respecté et surtout « réglo ». À 62 ans, cet homme expérimenté et la carrière impeccable au sein de l'entreprise, n’a plus rien à prouver.

Passé par Audi et Lamborghini, il dirige depuis 2010 la marque Porsche, et assure une croissance à deux chiffres depuis son arrivée. Malgré le soutien de membres des familles héritières de l'empire Volkswagen, Müller aura fort à faire pour redresser la barre du navire allemand. Depuis le début du scandale la valeur en bourse de la firme allemande a pris du plomb dans le bas de caisse : une chute de plus de 30 % de l’action cette semaine, soit une perte dépassant les 25 milliards d’euros pour le groupe de Wolfsburg.

Volkswagen : qui est Matthias Müller, le successeur de Martin Winterkorn ?


Volkswagen : le scandale continu « encore et encore »

Volkswagen a équipé quelque 11 millions de moteurs dans le monde d'un logiciel capable de fausser les résultats de tests aux émissions de gaz polluants, dont, potentiellement, un million de voitures en France. Dans la tourmente, le PDG, Martin Winterkorn, quittait la direction du groupe.  Volkswagen doit aussi commencer à désigner des responsables de la manipulation de tests d’émission.

Selon Bild, Ulrich Hackenberg, patron de la recherche et développement chez Audi, Heinz-Jacob Neusser, responsable similaire chez Volkswagen et Wolfgang Hatz, responsable des moteurs chez Porsche, devraient être poussé vers la sortie. Le patron de VW USA, Michael Horn, sera probablement relevé de ses fonctions.

L'édito éco de Vincent Perrault : Volkswagen, "une catastrophe industrielle"


Pour l'instant, rien ne permet d'affirmer que l’ex-PDG, Martin Winterkorn, est directement impliqué dans le scandale. Si c'est le cas, il risque d’être privé de son parachute doré de 30 millions d'euros, s'ajoutant aux 28,6 millions de retraite. 

Pour rappel, le groupe Volkswagen détient 12 marques : VW, Audi, Porsche, SEAT, Skoda, Lamborghini, Bentley, les utilitaires Volkswagen, les poids lourds MAN et Scania, ainsi que les motos Ducati.