Dans l'actualité récente

Scandale Volkswagen : Ségolène Royal confirme la tricherie en France

Voir le site Automoto

Volkswagen
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2015-11-06T11:21:59.890Z, mis à jour 2015-11-06T12:19:57.243Z

La Ministre de l'Environnement Ségolène Royal a affirmé ce 6 novembre 2015 que les premières vérifications menées par le gouvernement français confirment la « tricherie » à laquelle s'est adonné la firme allemande.

Le Dieselgate n'a pas fini de polluer la réputation du constructeur de Wolfsburg.

Les moteurs diesel sont-ils vraiment polluants ?


« Volkswagen dépasse de 5 fois la valeur-limite »

« Sur les 10 voitures que nous venons de contrôler, de toutes marques, on observe que sur Volkswagen il y a un dépassement de 5 fois la valeur-limite de la réglementation en oxydes d'azote, on a donc confirmation de la tricherie », a déclaré la ministre de l’Ecologie à l'antenne de France Info. Ségolène Royal a d’ailleurs ajouté que concernant les autres véhicules testés, Renault, Peugeot et consort « ce n'est pas le cas », le dépassement n’est que de « un et demi à deux». Elle a d'ailleurs insisté sur l'implication des marques française :  « Je veux dire très fermement ici que ce n'est pas parce que Volkswagen a triché qu'il faut faire peser une suspicion sur l'ensemble des constructeurs français. » Ce n’est que le début d’après la ministre. Le gouvernement est en train de mettre en place « un test grandeur nature qui sera homologué et qui pourra permettre le test sur la centaine de voitures ». Ce contrôle sera instauré  « D'ici à la fin du mois ».

Volkswagen a avoué équiper des véhicules, depuis 2008, dans le monde entier d'un logiciel permettant de tromper les contrôles antipollution. 11 millions de véhicules ont été équipés du logiciel frauduleux. Le scandale a connu un nouveau rebond cette semaine, impliquant également des moteurs à essence.


Les courses en GT sur la sellette ?

L’action en bourse de la firme allemande ne cesse de dégringoler et les coupes budgétaires commencent à se faire sentir. D’après le média allemand, Motorsport-Total, Porsche risque de faire l’impasse sur son programme en GT dès la saison 2016. Rien n’est sûr pour l’instant, mais une telle décision remettrait en cause l’existence de l’écurie Manthey Racing, dont l’actionnaire majeur n’est autre que Porsche depuis 1999. En cas de départ, les sources proches du dossier ont annoncé qu’Olaf Manthey se retirerait de la compétition automobile. 


Porsche 911 GT3 R 005