Sébastien Bourdais pourrait conduire une Toro Rosso

Voir le site Automoto

Sébastien Bourdais
Par Bertrand QUERNE|Ecrit pour TF1|2009-01-19T09:51:00.000Z, mis à jour 2009-01-19T09:51:00.000Z

Alors que les options envisagées par Sébastien Bourdais de piloter soit en endurance, soit en Indycar semblent ne pas trouver d'issue, Franz Tost, le patron de l'écurie Toro Rosso de Formule 1 relance la piste de revoir le pilote manceau, en Grand Prix cette année !

Franz Tost explique que le choix définitif du pilote retenu pour épauler le jeune Suisse Sébastian Buemi en provenance du GP2 et membre de la filière "Red Bull" devrait être fait "au cours des trois prochaines semaines".
"Sébastien Bourdais est bien au coude à coude avec le pilote Japonais Takuma Sato et l'argent que pourraient offrir ces deux pilotes, constitue un réel critère dans la décision finale."

Concernant le choix de Sébastien Buemi en Pilote N°1, Franz Tost précise :
"Il est faut de penser et croire que l'équipe disposait de plusieurs options concernant nos futurs pilotes car il n'y avait pas tant de pilotes sur le marché que nous souhaitions avoir chez nous. La décision de Buemi, nous l‘avons prise parce que ce pilote est brillant et doué et qu'il possède un excellent niveau et une vitesse naturelle. De plus, il est jeune et il a tout l'avenir devant lui. Et c'est bien sûr, en outre un pur produit de la filière Red Bull. Cette décision nous l'avons prise fin décembre."

Et le patron du Team Toro Rosso de revenir sur un autre Sébastien, Seb Vettel. Lequel on le sait à quitter l'équipe pour s'en aller rejoindre celle de la maison-mère, Red Bull à, la demande de Dietrich Matechitz le fondateur de la marque de boissons énergétiques basée et installée à Fuschl am See, un petit village autrichien situé à vingt kilomètres de Salzbourg en Autriche et propriétaire des deux écuries Red Bul et Toro Rosso :
"Remplacer un vainqueur de GP n'est jamais chose facile. Seb Vettel avait un très fort caractère et il travaillait vraiment en parfaite harmonie avec chacun des membres de l'écurie, qu'il s'agisse des ingénieurs ou des mécaniciens. Sébastien était de plus populaire et apprécié de chacun d'entre nous. Il va c'est une évidence nous manquer"


Pour en revenir aux critères qui détermineront le choix du pilote équipier de Buemi, Franz Tost conclut :
"Nous serons vraiment en situation de faire l'annonce d'ici trois semaines. Nous sommes actuellement toujours en négociations avec l'autre Sébastien, Bourdais et aussi avec Takuma Sato. Tout le monde en a connaissance. Ce n'est franchement pas un secret, puisqu'ils ont tous deux participés à nos dernières séances d'essais, en novembre et décembre.", précise Franz Tost.

"J'ajouterais que le Français était déjà notre pilote la saison dernière. Ces deux pilotes sont actuellement au coude à coude. Je ne peux pas nier le fait que les partenaires qui pourraient les soutenir sera l'un des facteurs déterminant. Il ne faut pas oublier que nous sommes une des plus petites écuries et même avec les efforts consentis pour réduire les coûts, nous accordons beaucoup d'attention à notre budget. Ce que peut apporter financièrement un pilote rentre aussi en ligne. Mais c'est évident que dans un monde idéal nous rechercherions avant tout le pilote le plus rapide"

En conclusion, Franz Tost analyse et dresse le bilan de la première saison du pilote Sarthois en F1 :
"Sébastien a réalisé de très bonnes courses et en fin saison, à l'exception du GP de Singapour, il est toujours parvenu à passer en Q3. Et au-delà de ses simples résultats, ses performances ont toujours été meilleures que le résultat final des points qu'il a obtenu. Sébastien mérite de poursuivre sa carrière et de demeurer en F1".

Gilles Gaignault

AutoNewsInfo