Sécurité routière: 1/3 des accidents mortels sur autoroute liés à la somnolence

Voir le site Automoto

Autoroute bande d'arrêt
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-08-02T08:58:16.143Z, mis à jour 2015-08-02T09:51:52.189Z

La somnolence reste la principale cause de mortalité sur autoroute à en croire un rapport rendu ce samedi par l’Association Française des Sociétés d’Autoroutes, en ce week-end de grand départ - où les automobilistes effectuent de longs trajets.

L’assoupissement serait plus exactement à l’origine de 29% des accidents mortels sur autoroute, contre 14,6% ‘seulement’ pour la vitesse ; l’installation massive de radars automatiques sur certains tronçons expliquant très probablement cet écart.

Des tranches horaires plus propices à l’endormissement

Les chiffres montrent également que ce type d’accidents impliquant la fatigue, se produit dans plus de la moitié des cas, à certains moments de la journée : à savoir au petit matin (de 5h à 8h) et en début d’après-midi, à l’heure de la sieste (de 14h à 17h)… ainsi qu’à certains moments de la semaine. Un pic est en effet observé le samedi, lorsque la consommation d’alcool et de drogues viennent s’y ajouter. Côté population, les jeunes de moins de 35 ans sont les plus touchés par ce phénomène puisqu’ils sont impliqués dans 52% des accidents mortels liés à la somnolence sur autoroute.

Pour limiter les risques, n’hésitez donc pas à vous relayer au volant et/ou à faire des pauses toutes les deux heures –des conseils suivis par seulement 51% des Français selon un sondage paru en début d’année. De façon générale, l’AFSA indique que la baisse d’attention est liée à 41% des accidents mortels.

Mais l’autoroute reste le réseau le plus sûr avec un taux de mortalité qui ne dépasse pas les 4% en 2014. D’ailleurs le nombre de tués sur les grands axes ont été réduit de moitié ces quinze dernières années.