Dans l'actualité récente

Sécurité routière : en 2016, les comportements à risque augmentent sur autoroutes

Voir le site Automoto

Autoroute bande d'arrêt
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-07-04T07:59:04.561Z, mis à jour 2016-07-04T08:00:01.288Z

L'Observatoire des Comportements sur autoroute a publié une étude qui pointe du doigt une augmentation de la vitesse moyenne des automobilistes sur nos autoroutes et l'utilisation excessive du téléphone au volant.

Alors que les vacances estivales viennent de démarrer pour les plus chanceux d'entre nous, le groupe Sanef (société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France) a publié les conclusions de son Observatoire des Comportements sur autoroute en 2016*. Une étude mise à jour depuis 5 ans et qui n'est pas guère reluisante pour les automobilistes au moment de faire le bilan.

129 km/h de vitesse moyenne

Comme le note l'Observatoire dans son nouveau rapport, la vitesse est en nette augmentation par rapport à 2012, année de la première enquête, et cela se voit aussi si l'on compare les chiffres de 2016 à ceux de 2015 avec 43% des véhicules qui roulent au-dessus de la vitesse autorisée sur les autoroutes contre 37% l'an dernier. La vitesse moyenne est d'ailleurs passée de 127 km/h à 129 km/h et c'est cet aspect qui est impliquée dans 7 accidents sur 10 et est la cause de 10% des accidents mortels sur les autoroutes en 2015.


Le téléphone au volant, encore...

Autre sujet de préoccupation : l'utilisation du téléphone au volant. 4,9% des conducteurs sont concernés, soit une augmentation de 1,2% par rapport à 2015, sachant que ce chiffre prend en compte seulement les automobilistes qui tiennent leur téléphone de « manière visible » et non ceux qui « rédigent un SMS ou des mails en maintenant le téléphone en position passe » précise l'Observatoire. Une inattention, voire une négligence qui se retrouve aussi au moment d'enclencher le clignotant pour dépasser (37% en 2016), même si un effort significatif est à noter quant leur utilisation pour se rabattre : 45% contre 59% l'an passé.

La Méthode Cohen : les kits mains libres (2008)


Des distances de sécurité mieux respectées

Si la mauvaise occupation des voies est également un point qui fâche pour l'Observatoire (1 conducteur sur 3 reste au milieu pendant la journée alors qu'il peut se rabattre, 1 sur 2 la nuit), le respect des distances de sécurité est le point qui a connu le plus de progrès sur les autoroutes, notamment sur la voie de gauche. En 2012, 30% des automobilistes commettait des impairs et le chiffre est désormais de 17% cette année.

Un net progrès qui ne doivent pas empêcher les efforts de chacun dans une période estivale où la circulation sera forcément abondante sur les autoroutes.

* Cette enquête a été effectué dans le sens Caen-Paris sur l'autoroute A13 sur environ 140.000 véhicules.

Que faire en cas de panne sur autoroute ? (2011)