Sécurité routière : -8% de tués sur les routes en 2012

Voir le site Automoto

Sécurité Routière vidéo 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-01-24T17:19:00.000Z, mis à jour 2013-01-24T17:25:43.000Z

C'est lors d'une conférence de presse ce jeudi que Manuel Valls, Ministre de l'Intérieur, a communiqué le bilan 2012 de la sécurité routière, avec une forte baisse de la mortalité.

Avec "seulement" 3.645 victimes recensées, la mortalité routière en France n'avait jamais été aussi basse depuis 1948.

Un plus bas historique
Depuis lea création de la Sécurité Routière de 1970, et le recensement ayant débuté en 1948, jamais il n'avait été enregistré une mortalité routière aussi basse. En effet, avec 3.645 décès constatés, elle se révèle deux fois moindre qu'il y a dix ans, et divisé par 4,5 depuis 1972. Le bilan 2012 en baisse de 8% est encourageant et a donc - en théorie - sauvé 318 vies. Les chiffres des blessés suivent, en retrait de 7%.


En détails
Comptant pour moitié, les voitures ont vu leur mortalité reculer de 8,6%, et le chiffre des motos est encore plus encourageant avec une baisse radicale de 14,5% à 650 décès. Cependant, la hausse est sensible pour les cyclistes (155 victimes, +10%), les piétons comptant pour 13% des avec 482 personnes tués en 2012, en chute de 7%.


Tendances
On notera que la proportions hommes-femmes stagne à 76-24%, que les deux-tiers des victimes sont recensées sur les routes départementales alors qu'elle ne représentent que 39% du trafic. La part de l'alcool grimpe à 31,6% des accident mortels, tout comme celles des stupéfiants avec 14,6%. La vitesse compterait pour environ 26%. Enfin, la classe des 25-44 ans est beaucoup moins impliquée (-17%).

Rappelons l'objectif de la Sécurité Routière, qui est de moins de 2.000 morts (-50% en huit ans) sur les routes d'ici 2020.