Sécurité Routière : Des autoroutes limitées à 90 km/h dès juillet

Voir le site Automoto

Autoroute vacances
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-06-20T11:07:34.590Z, mis à jour 2016-06-20T11:07:34.590Z

À partir de juillet 2016, les automobilistes franciliens devront rouler entre 90 et 110 km/h sur de nombreuses parcelles d’autoroutes et également des nationales. Quels sont les routes concernées ?

Retrouvez l’intégralité des parcelles d’autoroutes qui réduisent leur limitation de vitesses pour ne pas prendre d’amende sur la route des vacances ! 

 Autoroutes et nationales autour de Paris 

Le 4 juillet 2016, les automobilistes devront commencer à lever le pied sur les autoroutes aux alentours de Paris. En effet, La préfecture de la région Ile-de-France a annoncé discrètement en fin de semaine dernière que de nombreuses zones diminueront leurs limitations de vitesse de 20 km/h, cette mesure concerne environ 400.000 personnes. Selon les informations diffusées par la direction d’Ile-de-France, aux alentours de Trappes et sur l'autoroute A12 et la RN10 (entre l'autoroute A13) la vitesse est baissé à 110 km/h. 

La vitesse est réduite de 110 km/h à 90 km/h sur l'autoroute A12 et la RN10, entre le tunnel de Fontenay-le-Fleury et la RN6 réduit la limite de vitesse à 90 km/h, à proximité de la commune de Montgeron (en Essonne). Pour l’autoroute A115, à proximité de Taverny (Val-d’Oise), la vitesse maximale est réduite également à 90 km/h. De la même manière, sur l’A104, entre l’A4 et la RN2, la vitesse diminue pour atteindre 90 km/h. 

Voir la liste intégrale des tronçons limités


carte ile-de-france

 Une décision « stupide » 

Après l’annonce de la baisse de la limitation de vitesse, l'association 40 millions d'automobilistes a jugé cette mesure de « stupide » compte-tenu du manque de pertinence de cette action qui est censé être mis en place pour diminuer la pollution. Eric Tanays, l’adjoint de l'Equipement et de l'aménagement Ile-de-France, s’est défendu dans Le Parisien en expliquant que la limite de vitesse permettrait de « limiter l'effet accordéon du trafic et donc de retarder la création de bouchons ».