Une privatisation des radars en 2017 ?

Voir le site Automoto

Quand les policiers masquent les Radars
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-04-07T09:50:50.067Z, mis à jour 2016-04-07T10:51:02.117Z

L’Etat français envisage de déléguer la gestion des radars à des sociétés privées, d’après le délégué interministériel à la Sécurité Routière, Emmanuel Barbe. Une mesure qui inquiète déjà les automobilistes et les autorités.

Le Premier ministre Manuelle Valls l’a proposé en octobre dernier, et Emmanuel Barbe, en Février, sur RMC : les radars privatisés risquent d’être bientôt d’actualité. 


 Une société privée en charge des radars ?

L'Etat entend augmenter l'utilisation des voitures-radars. Dans ce contexte, à parti de janvier 2017, des voitures banalisées équipées d'un radar sera confiée à une société privée. Le gouvernement entend allouer 440 véhicules équipés de radar d’ici deux ans, contre 319 actuellement. Les premières voitures banalisées « privées » seront expérimentés à partir de septembre. Dans le même temps, la sous-traitance à une société privée permettra une augmentation de l’utilisation de voiture équipée de radar

En effet, à l’heure actuelle, ces véhicules ne circulent que 1h13 par jour, en moyenne. L’utilisation serait donc pour « multiplier par trois ou quatre » pour des « véhicules qui circuleront de jour comme de nuit » selon le gouvernement. 


La population inquiète 

D'après le quotidien, Le Parisien, l'association 40 millions d'automobilistes s'oppose au projet des radars gérés par des sociétés privées « dont l'objectif est la réalisation de bénéfices et qui flasheront à tout-va », explique Pierre Chasseray. Selon une enquête Harris Interactive, relayée par LCI, et commandée par 40 Millions d'automobilistes, 83% des Français interrogés sont contre cette privatisation. Plus encore, 76% des sondés pensent que cette action ne sert qu’à augmenter « le montant des contraventions collectées par l'Etat ».