Un mois de septembre 2016 noir pour la mortalité routière

Voir le site Automoto

Accident Mercedes-Benz GLE Arlington 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-10-07T15:13:07.191Z, mis à jour 2016-10-07T16:16:53.425Z

L’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière a publié une hausse de 30,4% de la mortalité routière en septembre 2016 par rapport au même mois de 2015, soit 335 personnesdécédées (+78).

Après une année marquant le retour à la hausse de la mortalité routière, septembre 2016 affiche un des résultats les plus noirs de la décennie.


Septembre noir

Le mois dernier, 335 personnes ont perdu la vie suite à un accident de la route. C’est ainsi 78 de plus qu’en septembre 2015 indique l’ONISR, l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière, soit un bon de 30,4%.

L’explication officielle est donnée par un résultat passé qui avait connu “ une baisse très forte du nombre de personnes tuées sur les routes, en partie en raison de conditions météorologiques très défavorables, marquées par de fortes pluies et inondations”. Cependant, le résultat est toujours supérieur à septembre 2014, avec 18 personnes décédées de plus.

Septembre 2016 a surtout été très violent dans ses accidents, car si la mortalité progresse lourdement, les accidentés et blessés sont en baisse : -1,2% d’accident corporels (5.136, soit -64) et 6.312 blessés soit 222 de moins.


Vers une troisième année de hausse de la mortalité ?

Le bilan provisoire de l’année 2016 (sur les 9 premiers mois) est dans le même esprit, avec 2.558 victimes de la route (+76, soit +3%), mais une légère baisse des blessés (52.071, soit -1%).

Le bilan total pourrait dépasser allègrement les 3.500 morts, soit une troisième hausse consécutive après 2015 (3.461 décès) et 2014 (3.384 victimes), suite au plus bas de 2013 (3.250 personnes).