Sécurité routière : un premier radar de stop installé

Voir le site Automoto

Capture d’écran 2016 02 21 à 13 32 43
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-02-21T12:49:25.382Z, mis à jour 2016-02-21T12:49:26.266Z

Un premier radar capable de constater un stop grillé est actuellement testé à Yerres. 240 pv ont été dressés en moins d'une semaine.

A Yerres, une nouvelle génération de radar a été installée. Elle permet de verbaliser les automobilistes ayant grillé un stop.

Un radar de stop

On connaissait les radars flashant les automobilistes roulant trop vite, il y a désormais des dispositifs pensés pour viser ceux qui grillent un stop. Le premier d’entre eux a été installé en début de semaine à Yerres, dans l’Essonne, sur un carrefour que la mairie a confirmé comme dangereux. Le but ? Contrôler les voitures qui ne marquent pas l’arrêt au panneau stop. En une demi-journée, 500 infractions ont été constatées.

Une caméra vidéo et un système de lecture automatique

Ce nouveau type de radar, signalé par un panneau, a été imaginé par la société AFS2R et associe une caméra vidéo à un système de lecture automatique des plaques d’immatriculation. Si quelqu’un commet une infraction, la scène est directement envoyée au commissariat qui n’a plus qu’à rédiger le pv le cas échéant. Griller un stop est passible d’une amende de 135 euros assortie d’un retrait de quatre points sur le permis de conduire. La police précise qu’un stop dit « coulé », caractérisé par un simple ralentissement, ne sera pas verbalisé.

240 pv dressés en une semaine

Le but de ce radar est bien évidemment d’améliorer la sécurité en sensibilisant à la présence d’un stop et à la nécessité d’y marquer l’arrêt. Depuis sa mise en fonctionnement, 240 pv ont été dressés. En moins d'une semaine donc.