Sécurité routière : Interdiction du kit mains libres au volant dès le 30 juin 2015

Voir le site Automoto

Kit Mains Libres Sécurité Routière
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-04-04T10:00:00.000Z, mis à jour 2015-04-05T06:35:11.000Z

Le ministère de l'Intérieur a annoncé l'interdiction du kit mains libres au volant à partir du 30 juin 2015 tout en autorisant les dispositifs ne nécessitant aucun écouteur, oreillette ou casque.

Une hausse de la mortalité routière de 3,7% en 2014 (soit la première augmentation de ce fléau depuis 12 ans), une série de mesure présentée par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve le 26 janvier dernier pour enrayer ce fléau... Oui, la sécurité sur les routes de notre Hexagone est clairement l'une des priorités du gouvernement en ce début d'année 2015. Preuve en est : le ministère de l'Intérieur a annoncé ce vendredi 3 avril que l'interdiction du kit mains libres au volant sera effective dès le 30 juin prochain, de même que l'expérimentation de la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines portions de route.

Non au kit mains libres, oui à l'oreillette Bluetooth
"Le kit mains libres est un dispositif qui l'empêche d'entendre ce qui se passe autour de lui. Le but est que le conducteur garde l'appréhension du monde extérieur", a expliqué une source du ministère de l'Intérieur citée par l'AFP, tout en précisant que l'usage d'une seule oreille d'un kit mains-libres filaire ne serait pas toléré.

Pour l'heure, la sanction en cas de non-respect de cette mesure n'a pas encore été arrêtée mais le gouvernement souhaiterait l'inclure dans le barème des contraventions existantes après avoir envisagé l'hypothèse d'une amende de 200 euros et le retrait de trois points sur le permis de conduire, comme c'est le cas en Espagne. Actuellement, l'usage du téléphone, qui est à l'origine d'un accident sur dix selon le ministère de l'Intérieur, est puni d'une contravention de 4e classe, soit 135 euros d'amende, et d'un retrait de trois points.

Mais si l'utilisation d'un tel kit sera donc bientôt interdit, sachez que les dispositifs ne nécissant aucun écouteur, oreillette ou casque restent toujours autorisés tels que les kits fonctionnant grâce au système Bluetooth, la fonction "haut-parleur" du portable ou encore les téléphones embarqués directement intégrés au véhicule. De quoi laisser à certains professionnels comme les ambulances et les chauffeurs de taxi, entre autre, la possibilité d'être contactés en cas de besoin.

Sécurité routière: la suppression du kit main-libres contestée (JT de 13h00 - Janvier 2015)

Baisse de la mortalité routière en mars 2015
Autre mesure phare présentée par Bernard Cazeneuve, l'expérimentation de la baisse de la limitation de vitesse à 80 km/h sur certaines routes bidirectionnelles. Selon le ministère de l'Intérieur, toujours cité par l'AFP, "les trois à cinq" tronçons concernés sont en train d'être choisis sur "une quinzaine de tronçons possibles. Il faut trouver des endroits où la cause discriminante des accidents est la vitesse".

A noter également que l'expérimentation des radars "feux rouges" sera mise en place "avant le 31 décembre", tandis que celle des radars "double face" est en cours dans les départements du Rhône et de la Gironde et livrera ses résultats à la fin du mois du juin.

En attendant la mise en place de ces mesures, Bernard Cazeneuve a annoncé une baisse de 11% la mortalité routière pour le mois de mars 2015 par rapport à celui de 2014 (soit 226 morts sur les routes).

Une légère embellie, en espérant mieux lors des mois à venir.